Réalisation : Vincent L'Hostis
microhm.ultra-book.com

Sur une idée de Thierry Théolier aka thth.free.fr

Texte, matrice sonore et sprechgesang: Thierry Théolier
Arrangement(s) et mix : humankoala.com

Ecouter l'album "2000 What The Fuck " sur nukod.bandcamp.com
Label nukod.com

Thierry Théolier, poète-performer, sort son premier album de spoken-word. Une techno-dronée en tension permanente entre crépitements du feu sacré ancestral et ronronnements des disques durs. Il en ressort des pistes teigneuses, absolutistes, ne sacrifiant ni la danse, ni le sens. Le single Corporate Prayer est le subtil renvoi d’un échec générationnel abyssal ou d'un accord interne. THTH est connu pour son Syndicat du Hype (SDH) et son livre d'écriture cyberpunk : "CREVARD [baise-sollers]. Il a fait la couverture de Technikart en septembre 2003 pour son hacktivisme.

"Les compositions ne suivent aucune règle de bienséance de l'electro « à la mode » tant la production - totalement organique - transfigure à chaque seconde l'écologie de ses boucles.." Cyril Lener (Chronic'art)

"En écoutant Corporate Prayer, j’ai songé à un Houellebecq sous cocaïne, à un Philippe Katherine doté d’une once d’humour (...). Mais naturellement, c’est encore mieux." Pierre Mikaïloff écrivain et journaliste.

"Sorte de Allen Ginsberg français qui enregistre des mantras d'amour et de haine pour une époque qui en manque. Les 20-tenaires ont donc leur gourou et les plus de 40 ans, leur piqure de rappel spirituel. Enjoy." Laurence Rémila (Technikart).

"Cette réussite que Thierry Théolier prie de ne jamais atteindre, lui gourou, irréductible barbu face aux faux-semblants." Pierig Leray (Schnock)

"Ce qui fait du bien à écouter ces morceaux : une techno qui joue le jeu de la critique, qui prend le risque d'introduire une dimension parolière qui ne lui était pas commune." Philippe Boisnard, artiste Databaz

"On attend forcément la suite et les signes qui vont suivre, parce que c’est l’espoir que celui qui les envoie n’est pas une machine, une conjoncture ou un calcul merdique de plus, prise de pouvoir d’électro-sucker foireux, cynique, en posture/pseudo sur facebook, mais bien un humain qui envoie son code morse - trait-point-trait -, à balles traçantes pour éclairer nos faces irréelles dans la nuit." Louis-Stéphane Ulysse, écrivain (prix du style 2007)

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…