Particulièrement tributaire des techniques numériques, cette installation propose une métaphore poétique de l'opération désignée aux temps de la photographie argentique sous le nom de « révélation ».
Sous un titre emprunté à Gérard de Nerval, elle présentera, à terme, une « somme photographique » d'un millier d'images, toutes réalisées dans un style délibérément ancré dans l'histoire de la peinture.
La musique est due au tromboniste et compositeur Yves Robert.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…