Dans le cadre du programme de la Plateforme 2013, le jeudi 14 novembre a eu lieu une conversation entre Jean-Jacques Lebel (artiste plasticien, auteur, éditeur, commissaire d'exposition) et Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós (« Le peuple qui manque », commissaires et critiques d’art), à l'auditorium du Grand Palais.

Parlant de sa série photographique figurant dans la collection Harald Falckenberg, Lebel présente également ses happenings d'autour 1968, et aborde la question de l'écriture de l'histoire de l'art, de la vérité des images, le document, les fantasmes, la mémoire.

La Plateforme de Paris Photo a été co-dirigée cette année par Nicolas Bourriaud, directeur de l’École nationale des beaux-arts de Paris, et Chantal Pontbriand, commissaire et critique d’art.

La Plateforme était construite selon trois axes qui traduisaient un état de la pensée et des pratiques qui agitent les milieux de l’art et de la photographie aujourd’hui :
- La photographie à l’épreuve du monde
- Le fantasme encyclopédique
- La photographie, la peinture, les limites ?

Plus d'informations sur la Plateforme 2013 sur parisphoto.com/fr/paris/programme/2014/la-plateforme-paris-photo.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…