Titre extrait du nouvel album Ekphrön, à venir le 31 mars 2014.
Réalisation : Nicolas Thiry & Guillaume Caron [ guillomcaron.com/fr ]
Une réalisation avec la participation de Sens2K

CD1D > cd1d.com/fr/album/ekphron
iTunes > itunes.apple.com/fr/artist/high-tone/id200718999
1D-Rhône Alpes > 1d-rhonealpes.com/fr/album/ekphron

+ d'infos à venir sur :
jarringeffects.net/fr/
hightone.org/

EKPHRÖN

Amoureux des musiques indie des années 60 à aujourd’hui, High Tone a toujours su digérer un panorama musicale varié autant que les éléments technologiques clés de chacune de ces décennies : guitare wah des 70’s, synthès des 80’s, turntablism et sampler des 90’s et logiciels électro des années 2000. Parce que dépasser le cadre du style pour ne parler que de musique a toujours été leur seul credo.

Le groupe a souvent alterné la typologie de ses disques entre expérimentation et maturation. Les 1ers opus étaient spontanés, sans recherche de maîtrise particulière, magmatiques, quand Wave Digger ou Out Back étaient des albums de changements. Le présent album, s’inscrit dans la continuité du No border, le deuxième CD d’Out Back.

Le thème premier d’Ekphrön est le voyage. Au départ pensé comme celui, géographique, dont est empreint leur musique, le voyage est passé du macrocosme au microcosme, pour se focaliser sur l’expérience intérieure dont l’opus porte le nom. Que se passe-t-il lorsqu’on ferme les yeux ? Littéralement du grec hors d’esprit, le titre renvoie à la transe que peut procurer la musique, ce moment de perte des sens communs, le point de rupture, le décrochage de la réalité, l’oubli de soi.

Bien sûr le voyage « physique » est toujours présent en filigrane. Musiques anciennes, archaïques, traditionnelles, spirituelles, fusionnées avec l’urbain, le béton, l’électronique comme une tentative d’harmonisation du monde.

Les invités eux-mêmes – exclusivement des amis - sont à l’image de ce cosmopolitisme. Vincent Segal, moitié de Bumcello, violoncelliste de renommée internationale (il joue régulièrement avec Blackalicious, entre autre) est le premier featuring instrumental du groupe ! On retrouve également le rappeur américain Oddateee avec lequel High Tone avait déjà collaboré sur Out Back et Fool, ainsi que Shanti D sur le single. Un titre déroutant pour qui n’aurait pas assimilé les quelques lignes écrites plus haut.

Mais il en va ainsi avec ce groupe : tour à tour surprenant ou confortant, il ne délivrera jamais aucun message noir sur blanc.

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…