Lorsque le tracteur pénètre les fermes des Hautes-Alpes, il s’avère indispensable de l’utiliser à bon escient ce qui revient à l’équiper des outils les mieux adaptés pour répondre aux tâches de la nouvelle « exploitation agricole ». L’esprit pratique des montagnards permet de parfaire des mécanismes hippomobiles aux besoins de la nouvelle machine, mais l’attelage demeure un problème car il doit être conçu au mieux pour que le rendement du tracteur soit optimisé. Les agriculteurs de montagne ont testé de nombreux modes d’attelage et sont parvenus à parfaire un système, véritable illustration de leur intelligence pratique.
L’arrivée du tracteur constitue une mutation totale de la société paysanne qui passe d’une économie pseudo autarcique à un système d’entreprise agricole où la capacité d’emprunt devient une préoccupation majeure.
Cette POM évoque cette période de transformation, d’émancipation et de déconstruction d’une pensée paysanne avec le travail dominicale, le rôle des femmes et la reconnaissance d’une profession agricole, de son statut et de son rôle dans la production nationale.

Réalisation
Montage images : Sophie Kahn
Montage sonore : Pascal Perrot, studio Alys
Scénario : Julia Montredon
Témoins : nombreux agriculteurs du département
Collecte orale : collecteurs du COA (sous la houlette de Gabriel Carnévalé et de Marc Mallen)
Crédit iconographique : Archives départementales des Hautes-Alpes
Remerciements : André Celse, Maurice Fine, Max Fine, Philippe et Brigitte Horde, Jules & Valentin Coursier, les témoins, agriculteurs et agricultrices, et les collecteurs
Production : Centre de l’Oralité Alpine (Conseil Général des Hautes-Alpes)
Durée : 9’45
Décembre 2013

pierresquiroulent.fr/L-arrivee-du-tracteur-dans-les-Hautes-Alpes_a140.html

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…