Elizabeth Sombart plays Beethoven

  1. Vous êtes maintenant dans la collection des vidéos d'Elizabeth Sombart jouant les oeuvres d'un compositeur.
    Cliquez ci-dessous le lien qui suit le nom d'un autre compositeur dont vous désirez voir quelques oeuvres jouées par Elizabeth Sombart :

    You are now in a channel collecting videos of Elizabeth Sombart playing a composer'set of works.
    Click on the composer channel link hereunder in order to watch videos of Elizabeth Sombart playing some of that composer'works:

    Jean-Sébastien Bach : Elizabeth Sombart plays Bach
    Wolfgang Amadeus Mozart : Elizabeth Sombart plays Mozart
    Franz Schubert : Elizabeth Sombart plays Schubert
    Ludwig van Beethoven : Elizabeth Sombart plays Beethoven
    Frédéric Chopin : Elizabeth Sombart plays Chopin
    Elizabeth Sombart (all videos channel) : Elizabeth Sombart, pianiste
    Elizabeth Sombart (all videos) : vimeo.com/user3198139/videos

    Jean-Claude Dénervaud, pianiste, responsable de la filiale Résonnance-Suisse : Jean-Claude Dénervaud, pianiste

    Visitez le site Internet d'Elizabeth Sombart, pianiste : elizabethsombart.com

    Visitez le site Internet de la Fondation Résonnance créée par Elizabeth Sombart : resonnance.org

    # vimeo.com/11182792 Uploaded 479 Plays 0 Comments
  2. « Pour que les sons deviennent musique » (Elizabeth Sombart) :
    resonnance.org/pdf/pour_que_les_sons_deviennent_musique.pdf
    resonnance.org/pdf/so_that_sounds_become_music.pdf
    Que les sons puissent devenir musique : telle fut la découverte émerveillée de mon coeur d'enfant et qui n’a cessé d'illuminer mon parcours de musicienne ...
    De cet émerveillement est née la Fondation Résonnance et la Pédagogie Résonnance : phénoménologie du son et du geste.
    C'est cette pédagogie de la musique dont témoigne chaque note que je joue et qui nourrit l'esprit dans lequel j'ai enregistré les Nocturnes de Chopin. resonnance.org/pages/elizabeth_sombart_21_nocturnes_annonce.php

    La Pédagogie Résonnance est la synthèse intériorisée et vécue jour après jour de l'enseignement que j'ai reçu dans les années 80 de trois maîtres :
    Sergiù Celibidache, Hilde Langer-Rühl et Maurice Zundel.
    Tous trois parlaient le même langage, en utilisant des supports différents. Ils étaient à l'avant-garde de ce qui s'enseignait alors.
    Ces chercheurs de vérité ont ouvert la voie à un savoir qui se décline à l'infini, dont la but est de vivre l'unité par l'apprentissage que nous offre la musique, afin de devenir non plus seulement des interprètes, mais avant tout des serviteurs de cet art.

    A l'école de ces maîtres j'ai appris que la musique « en soi » n'existe pas, au sens où il n'y a musique que lorsque notre conscience met les sons en relation de telle sorte qu'ils communient entre eux, nous ouvrant à une expérience de l'unité.

    La phénoménologie du son et du geste est une science rigoureuse qui formule et enseigne les lois qui président à la musique ainsi comprise.
    Mais cette discipline est avant tout un long chemin de gammes intérieures et extérieures pour vivre l'unité.
    ...
    Le geste musical ainsi vécu et offert reconduit chacun vers sa propre intériorité et révèle qu'il y a en nous plus que nous-mêmes.
    Il nous ouvre à cette dimension intérieure que Maurice Zundel nomme « la dimension verticale, la dimension spirituelle, la troisième dimension ».

    Mon expérience musicale m'a ouverte à cette dimension, à cet Autre qui nous dit : « toi, tu joues. Moi, je touche les âmes ».

    Nous pouvons alors découvrir, selon le mot de Rimbaud, que « JE est un autre », que « ce n'est pas moi seul qui ai joué », comme en a témoigné Edwin Fischer.
    L'ancrage des sons dans l'expérience du silence est ce qui permet d'entrer dans cette « écoute agenouillée » dont parle Maurice Zundel, où la solitude est habitée par une Présence qui joue avec nous, qui écoute avec nous et à qui nous remettons tout naturellement l’hommage reçu.
    Il « n'est pas nécessaire de nommer cette présence.
    Ceux qui l'ont éprouvée la reconnaissent, toujours identique et toujours nouvelle.

    Si nous en parlons comme d'une présence, ce n'est pas pour la définir, mais d'abord pour marquer que par elle le monde s'ouvre à la pensée et lui devient intérieur ».

    Cet enregistrement des Nocturnes de Chopin, je l'ai profondément vécu en cette Présence où les sons communient parce qu'ils émanent du grand silence qui, selon le vers d'Hölderlin, « est vie ».
    Cette vie est la lumière cachée pulsant mystérieusement au coeur secret de chaque Nocturne tel un ange qui pleure et qui espère sur le rivage de nos âmes.
    Les Nocturnes tressent, l'un après l'autre, la trame secrète de nos joies et de nos souffrances muettes en une couronne lumineuse de silence.

    # vimeo.com/57948841 Uploaded 1,128 Plays 0 Comments
  3. Elizabeth Sombart - Beethoven - Sonate n°8 en ut mineur op.13 « Pathétique », 1er mouvement, Grave, Allegro molto e con brio.

    Site : resonnance.org

    "Au-delà du talent même, ce qui m'a frappé chez Elizabeth Sombart, c'est une extraordinaire écoute des sons qui lui permet d'exprimer avec ses doigts l'essence même de la musique. Elle a l'art de faire vivre les oeuvres mortes"
    (Sergiù Celibidache)

    "Tout naît de l'écoute du son qui puise ses racines dans le silence du Principe. C'est pourquoi chaque interprète doit avant tout avoir fait voeu de silence, car les sons s'y inscrivent et non le contraire"
    (Elizabeth Sombart)

    Née à Strasbourg, Elizabeth Sombart commence l’étude du piano à 7 ans. Elle entre au Conservatoire de sa ville natale, et se produit pour la première fois en public à l’âge de 11 ans. Après avoir obtenu le Premier Prix National de piano et de musique de chambre à 16 ans, elle décide de quitter la France pour perfectionner son art à Buenos-Aires avec Bruno Leonardo Gelber et sa mère. Puis elle complète sa formation auprès de grands maîtres tels Peter Feuchtwanger à Londres, Hilde Langer-Rühl à Vienne où elle approfondit un travail sur l’utilisation de la respiration dans le jeu pianistique, et enfin Sergiù Celibidache à l’Université de Mayence où elle poursuit pendant 10 ans des études de phénoménologie musicale.

    Elizabeth Sombart se produit dans le monde entier où les salles de concert les plus prestigieuses l’accueillent : Théâtre des Champs-Élysées à Paris, Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Concertgebouw à Amsterdam, Suntory Hall à Tokyo. Elle joue en duo avec le violoniste Augustin Dumay et le flûtiste Patrick Gallois. Elle se produit notamment avec l’Orchestre National de Lille dirigé Jean-Claude Casadesus, et au Festival de Strasbourg sous la direction de Theodore Guschlbauer. Elle enregistre pour différents labels, de Quantum au fameux RCA Red Seal, et obtient le prix de l’Académie du Disque français.

    Elizabeth Sombart est aussi régulièrement présente sur les plateaux de télévision. Jacques Chancel lui demande de participer en compagnie de Jacques Delors à son légendaire « Grand Echiquier », Eve Ruggieri l’invite pour un « Musique au Cœur », Jean-Philippe Rapp pour « Zig Zag Café » à la Télévision Suisse Romande, qui lui consacre également en 2003 une émission spéciale dans la série des Grands Entretiens. Le réalisateur suisse Peter Knapp réalise avec elle « Confidences pour piano de Bach à Bartòk », une anthologie de la musique classique en 50 émissions diffusées par FR3.

    Elizabeth Sombart a publié aux Editions J.-C. Lattès « La musique au cœur de l’émerveillement » salué par Yehudi Menuhin comme « un livre très personnel qui révèle le trésor d’une expérience musicale qui n’a voulu choisir que les émotions et les pensées propices à l’élévation divine de l’existence humaine ».

    Fondatrice et présidente de la Fondation Résonnance, depuis 20 ans Elizabeth Sombart se consacre très activement à la formation de nombreux pianistes à partir de la Pédagogie Résonnance qu'elle crée et dont est issu un ouvrage spécialisé dans l'étude de la phénoménologie du son et du geste. En 2007, elle crée le C.I.E.P.R.

    Elizabeth Sombart est aussi une femme de cœur. La Fondation Résonnance qu’elle crée en France en 1988, en Suisse en 1998, au Liban en 2003 en Belgique en 2007, en Italie et en Espagne en 2008, offre gratuitement un enseignement du piano de haute qualité sans considération d’âge ou de nationalité et sans examens.

    Elizabeth Sombart offre le plus souvent possible des concerts en faveur de causes humanitaires en Suisse et à l’étranger, par exemple en 2007 : Voix Libres, Maison de Père (Orphelines en Roumanie), Autisme Suisse, Association Alzheimer, SOS Haïti, en faveur du Bénin pour la construction d’école et de la bibliothèque, Association Maison de famille, etc.

    En 2006 elle a été élevée par le Ministre français des Affaires Etrangères au rang de Chevalier de l’Ordre National du Mérite et en 2008 à celui de Chevalier des Arts et Lettres.

    2007 a vu la sortie d’« Elizabeth Sombart, une musique aux couleurs de l’âme », portrait filmé par le journaliste et réalisateur suisse Serge Schmidt sous la caméra de Gérard Bruchez. Ce film a été diffusé par la chaîne thématique Mezzo, la Chaîne Parlementaire, ainsi que par la TSR (Télévision Suisse Romande), et à venir sur Arte.

    2008 marque le dixième anniversaire de la Fondation Résonnance en Suisse. A cette occasion Elizabeth Sombart se produit en récital ou en concert à travers l’Europe, notamment à Rome, Londres, Barcelone (Salle Palau) et Paris (Salle Cortot). Elle partage aussi la scène avec les pianistes de la Fondation Résonnance pour une intégrale des concerti de Bach pour un, deux, trois et quatre pianos. C’est aussi en 2008 que le Ministère Français de la Culture lui décerne le grade de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

    2009 a vu la sortie du CD « L’art de la fugue » Elizabeth Sombart et Jean-Christophe Geiser en duo piano et orgue, sur le label allemand IFO-Verlag.

    2009 voit également la sortie du DVD « Confidences pour piano - Frédéric Chopin » Elizabeth Sombart avec Robert Hossein et Camille Bourniquel, un film de Frank Cassenti.

    Tous les livres, CDs et DVDs de la Fondation Résonnance sont en vente auprès de la Fondation Résonnance et sur son site Internet : resonnance.org

    # vimeo.com/10390069 Uploaded 660 Plays 0 Comments
  4. Elizabeth Sombart - Beethoven - Sonate n°17 en ré mineur « la Tempête » op.31 n°2, 3ème mouvement, Allegretto.

    Site : resonnance.org

    "Au-delà du talent même, ce qui m'a frappé chez Elizabeth Sombart, c'est une extraordinaire écoute des sons qui lui permet d'exprimer avec ses doigts l'essence même de la musique. Elle a l'art de faire vivre les oeuvres mortes"
    (Sergiù Celibidache)

    "Tout naît de l'écoute du son qui puise ses racines dans le silence du Principe. C'est pourquoi chaque interprète doit avant tout avoir fait voeu de silence, car les sons s'y inscrivent et non le contraire"
    (Elizabeth Sombart)

    Née à Strasbourg, Elizabeth Sombart commence l’étude du piano à 7 ans. Elle entre au Conservatoire de sa ville natale, et se produit pour la première fois en public à l’âge de 11 ans. Après avoir obtenu le Premier Prix National de piano et de musique de chambre à 16 ans, elle décide de quitter la France pour perfectionner son art à Buenos-Aires avec Bruno Leonardo Gelber et sa mère. Puis elle complète sa formation auprès de grands maîtres tels Peter Feuchtwanger à Londres, Hilde Langer-Rühl à Vienne où elle approfondit un travail sur l’utilisation de la respiration dans le jeu pianistique, et enfin Sergiù Celibidache à l’Université de Mayence où elle poursuit pendant 10 ans des études de phénoménologie musicale.

    Elizabeth Sombart se produit dans le monde entier où les salles de concert les plus prestigieuses l’accueillent : Théâtre des Champs-Élysées à Paris, Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Concertgebouw à Amsterdam, Suntory Hall à Tokyo. Elle joue en duo avec le violoniste Augustin Dumay et le flûtiste Patrick Gallois. Elle se produit notamment avec l’Orchestre National de Lille dirigé Jean-Claude Casadesus, et au Festival de Strasbourg sous la direction de Theodore Guschlbauer. Elle enregistre pour différents labels, de Quantum au fameux RCA Red Seal, et obtient le prix de l’Académie du Disque français.

    Elizabeth Sombart est aussi régulièrement présente sur les plateaux de télévision. Jacques Chancel lui demande de participer en compagnie de Jacques Delors à son légendaire « Grand Echiquier », Eve Ruggieri l’invite pour un « Musique au Cœur », Jean-Philippe Rapp pour « Zig Zag Café » à la Télévision Suisse Romande, qui lui consacre également en 2003 une émission spéciale dans la série des Grands Entretiens. Le réalisateur suisse Peter Knapp réalise avec elle « Confidences pour piano de Bach à Bartòk », une anthologie de la musique classique en 50 émissions diffusées par FR3.

    Elizabeth Sombart a publié aux Editions J.-C. Lattès « La musique au cœur de l’émerveillement » salué par Yehudi Menuhin comme « un livre très personnel qui révèle le trésor d’une expérience musicale qui n’a voulu choisir que les émotions et les pensées propices à l’élévation divine de l’existence humaine ».

    Fondatrice et présidente de la Fondation Résonnance, depuis 20 ans Elizabeth Sombart se consacre très activement à la formation de nombreux pianistes à partir de la Pédagogie Résonnance qu'elle crée et dont est issu un ouvrage spécialisé dans l'étude de la phénoménologie du son et du geste. En 2007, elle crée le C.I.E.P.R.

    Elizabeth Sombart est aussi une femme de cœur. La Fondation Résonnance qu’elle crée en France en 1988, en Suisse en 1998, au Liban en 2003 en Belgique en 2007, en Italie et en Espagne en 2008, offre gratuitement un enseignement du piano de haute qualité sans considération d’âge ou de nationalité et sans examens.

    Elizabeth Sombart offre le plus souvent possible des concerts en faveur de causes humanitaires en Suisse et à l’étranger, par exemple en 2007 : Voix Libres, Maison de Père (Orphelines en Roumanie), Autisme Suisse, Association Alzheimer, SOS Haïti, en faveur du Bénin pour la construction d’école et de la bibliothèque, Association Maison de famille, etc.

    En 2006 elle a été élevée par le Ministre français des Affaires Etrangères au rang de Chevalier de l’Ordre National du Mérite et en 2008 à celui de Chevalier des Arts et Lettres.

    2007 a vu la sortie d’« Elizabeth Sombart, une musique aux couleurs de l’âme », portrait filmé par le journaliste et réalisateur suisse Serge Schmidt sous la caméra de Gérard Bruchez. Ce film a été diffusé par la chaîne thématique Mezzo, la Chaîne Parlementaire, ainsi que par la TSR (Télévision Suisse Romande), et à venir sur Arte.

    2008 marque le dixième anniversaire de la Fondation Résonnance en Suisse. A cette occasion Elizabeth Sombart se produit en récital ou en concert à travers l’Europe, notamment à Rome, Londres, Barcelone (Salle Palau) et Paris (Salle Cortot). Elle partage aussi la scène avec les pianistes de la Fondation Résonnance pour une intégrale des concerti de Bach pour un, deux, trois et quatre pianos. C’est aussi en 2008 que le Ministère Français de la Culture lui décerne le grade de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

    2009 a vu la sortie du CD « L’art de la fugue » Elizabeth Sombart et Jean-Christophe Geiser en duo piano et orgue, sur le label allemand IFO-Verlag.

    2009 voit également la sortie du DVD « Confidences pour piano - Frédéric Chopin » Elizabeth Sombart avec Robert Hossein et Camille Bourniquel, un film de Frank Cassenti.

    Tous les livres, CDs et DVDs de la Fondation Résonnance sont en vente auprès de la Fondation Résonnance et sur son site Internet : resonnance.org

    # vimeo.com/10402939 Uploaded 5,651 Plays 0 Comments
  5. Elizabeth Sombart - Beethoven - Bagatelle n°4 WoO 59 « Pour Elise » en la mineur, molto grazioso.

    Site : resonnance.org

    "Au-delà du talent même, ce qui m'a frappé chez Elizabeth Sombart, c'est une extraordinaire écoute des sons qui lui permet d'exprimer avec ses doigts l'essence même de la musique. Elle a l'art de faire vivre les oeuvres mortes"
    (Sergiù Celibidache)

    "Tout naît de l'écoute du son qui puise ses racines dans le silence du Principe. C'est pourquoi chaque interprète doit avant tout avoir fait voeu de silence, car les sons s'y inscrivent et non le contraire"
    (Elizabeth Sombart)

    Née à Strasbourg, Elizabeth Sombart commence l’étude du piano à 7 ans. Elle entre au Conservatoire de sa ville natale, et se produit pour la première fois en public à l’âge de 11 ans. Après avoir obtenu le Premier Prix National de piano et de musique de chambre à 16 ans, elle décide de quitter la France pour perfectionner son art à Buenos-Aires avec Bruno Leonardo Gelber et sa mère. Puis elle complète sa formation auprès de grands maîtres tels Peter Feuchtwanger à Londres, Hilde Langer-Rühl à Vienne où elle approfondit un travail sur l’utilisation de la respiration dans le jeu pianistique, et enfin Sergiù Celibidache à l’Université de Mayence où elle poursuit pendant 10 ans des études de phénoménologie musicale.

    Elizabeth Sombart se produit dans le monde entier où les salles de concert les plus prestigieuses l’accueillent : Théâtre des Champs-Élysées à Paris, Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Concertgebouw à Amsterdam, Suntory Hall à Tokyo. Elle joue en duo avec le violoniste Augustin Dumay et le flûtiste Patrick Gallois. Elle se produit notamment avec l’Orchestre National de Lille dirigé Jean-Claude Casadesus, et au Festival de Strasbourg sous la direction de Theodore Guschlbauer. Elle enregistre pour différents labels, de Quantum au fameux RCA Red Seal, et obtient le prix de l’Académie du Disque français.

    Elizabeth Sombart est aussi régulièrement présente sur les plateaux de télévision. Jacques Chancel lui demande de participer en compagnie de Jacques Delors à son légendaire « Grand Echiquier », Eve Ruggieri l’invite pour un « Musique au Cœur », Jean-Philippe Rapp pour « Zig Zag Café » à la Télévision Suisse Romande, qui lui consacre également en 2003 une émission spéciale dans la série des Grands Entretiens. Le réalisateur suisse Peter Knapp réalise avec elle « Confidences pour piano de Bach à Bartòk », une anthologie de la musique classique en 50 émissions diffusées par FR3.

    Elizabeth Sombart a publié aux Editions J.-C. Lattès « La musique au cœur de l’émerveillement » salué par Yehudi Menuhin comme « un livre très personnel qui révèle le trésor d’une expérience musicale qui n’a voulu choisir que les émotions et les pensées propices à l’élévation divine de l’existence humaine ».

    Fondatrice et présidente de la Fondation Résonnance, depuis 20 ans Elizabeth Sombart se consacre très activement à la formation de nombreux pianistes à partir de la Pédagogie Résonnance qu'elle crée et dont est issu un ouvrage spécialisé dans l'étude de la phénoménologie du son et du geste. En 2007, elle crée le C.I.E.P.R.

    Elizabeth Sombart est aussi une femme de cœur. La Fondation Résonnance qu’elle crée en France en 1988, en Suisse en 1998, au Liban en 2003 en Belgique en 2007, en Italie et en Espagne en 2008, offre gratuitement un enseignement du piano de haute qualité sans considération d’âge ou de nationalité et sans examens.

    Elizabeth Sombart offre le plus souvent possible des concerts en faveur de causes humanitaires en Suisse et à l’étranger, par exemple en 2007 : Voix Libres, Maison de Père (Orphelines en Roumanie), Autisme Suisse, Association Alzheimer, SOS Haïti, en faveur du Bénin pour la construction d’école et de la bibliothèque, Association Maison de famille, etc.

    En 2006 elle a été élevée par le Ministre français des Affaires Etrangères au rang de Chevalier de l’Ordre National du Mérite et en 2008 à celui de Chevalier des Arts et Lettres.

    2007 a vu la sortie d’« Elizabeth Sombart, une musique aux couleurs de l’âme », portrait filmé par le journaliste et réalisateur suisse Serge Schmidt sous la caméra de Gérard Bruchez. Ce film a été diffusé par la chaîne thématique Mezzo, la Chaîne Parlementaire, ainsi que par la TSR (Télévision Suisse Romande), et à venir sur Arte.

    2008 marque le dixième anniversaire de la Fondation Résonnance en Suisse. A cette occasion Elizabeth Sombart se produit en récital ou en concert à travers l’Europe, notamment à Rome, Londres, Barcelone (Salle Palau) et Paris (Salle Cortot). Elle partage aussi la scène avec les pianistes de la Fondation Résonnance pour une intégrale des concerti de Bach pour un, deux, trois et quatre pianos. C’est aussi en 2008 que le Ministère Français de la Culture lui décerne le grade de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

    2009 a vu la sortie du CD « L’art de la fugue » Elizabeth Sombart et Jean-Christophe Geiser en duo piano et orgue, sur le label allemand IFO-Verlag.

    2009 voit également la sortie du DVD « Confidences pour piano - Frédéric Chopin » Elizabeth Sombart avec Robert Hossein et Camille Bourniquel, un film de Frank Cassenti.

    Tous les livres, CDs et DVDs de la Fondation Résonnance sont en vente auprès de la Fondation Résonnance et sur son site Internet : resonnance.org

    # vimeo.com/10364360 Uploaded 1,228 Plays 1 Comment

Elizabeth Sombart plays Beethoven

Fondation Résonnance Plus

Elizabeth Sombart est la créatrice et présidente de la Fondation Résonnance, Morges (Suisse).

Site : resonnance.org

Née à Strasbourg, Elizabeth Sombart commence l’étude du piano à 7 ans. Entrée au Conservatoire de sa ville natale, elle…


+ More

Elizabeth Sombart est la créatrice et présidente de la Fondation Résonnance, Morges (Suisse).

Site : resonnance.org

Née à Strasbourg, Elizabeth Sombart commence l’étude du piano à 7 ans. Entrée au Conservatoire de sa ville natale, elle se produit pour la première fois en public à l’âge de 11 ans. Elle obtient le Premier Prix National de piano et de musique de chambre à 16 ans, puis perfectionne son art à Buenos-Aires avec Bruno Leonardo Gelber et sa mère. Puis elle complète sa formation auprès de grands maîtres tels Peter Feuchtwanger à Londres, Hilde Langer-Rühl, Sergiu Celibidache.

Elizabeth Sombart s'est produite dans les salles de concert les plus prestigieuses : Théâtre des Champs-Élysées à Paris, Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Concertgebouw à Amsterdam, Suntory Hall à Tokyo.

Elizabeth Sombart est Chevalier de l’Ordre National du Mérite et Chevalier des Arts et Lettres.

Browse This Channel

Shout Box

Heads up: the shoutbox will be retiring soon. It’s tired of working, and can’t wait to relax. You can still send a message to the channel owner, though!

Channels are a simple, beautiful way to showcase and watch videos. Browse more Channels.