1. Rencontre internationale du réseau Migreurop à Calais le 12 décembre 2015.

    Depuis 2002, le réseau Migreurop analyse et dénonce la politique migratoire d’« encampement », élément clé de l’arsenal employé par l’Union européenne (UE) dans sa guerre contre les migrant.e.s. La poursuite des conflits en Syrie, en Irak et en Afghanistan, la violation des droits en Erythrée, au Soudan et dans d’autres régions du monde, ainsi que la dégradation des conditions d’existence dans les camps de premier accueil ont conduit des centaines milliers de personnes à rejoindre l’UE pour y demander l’asile. Ces exilé·e·s sont sont bloqué·e·s dans des pays de transit, des milliers d’entre eux ont péri en chemin et seule une minorité des survivant·e·s ont été accueilli·e·s dignement. Les « solutions » et « approches » prises récemment par l'UE visent avant tout à entraver davantage leurs arrivées et à effectuer un tri hâtif entre une minorité pouvant prétendre à demander l’asile et une majorité de personnes supposées avoir vocation à être renvoyés. C’est dans ce contexte que les termes de « hotspots » (pour l’Italie et la Grèce notamment) et de « processing centre » (au Niger en particulier) sont devenus les nouveaux mots-clés de la communication des institutions européennes.

    # vimeo.com/189135957 Uploaded 115 Plays 0 Comments
  2. Rencontre internationale du réseau Migreurop à Calais le 12 décembre 2015.

    Depuis 2002, le réseau Migreurop analyse et dénonce la politique migratoire d’« encampement », élément clé de l’arsenal employé par l’Union européenne (UE) dans sa guerre contre les migrant.e.s. La poursuite des conflits en Syrie, en Irak et en Afghanistan, la violation des droits en Erythrée, au Soudan et dans d’autres régions du monde, ainsi que la dégradation des conditions d’existence dans les camps de premier accueil ont conduit des centaines milliers de personnes à rejoindre l’UE pour y demander l’asile. Ces exilé·e·s sont sont bloqué·e·s dans des pays de transit, des milliers d’entre eux ont péri en chemin et seule une minorité des survivant·e·s ont été accueilli·e·s dignement. Les « solutions » et « approches » prises récemment par l'UE visent avant tout à entraver davantage leurs arrivées et à effectuer un tri hâtif entre une minorité pouvant prétendre à demander l’asile et une majorité de personnes supposées avoir vocation à être renvoyés. C’est dans ce contexte que les termes de « hotspots » (pour l’Italie et la Grèce notamment) et de « processing centre » (au Niger en particulier) sont devenus les nouveaux mots-clés de la communication des institutions européennes.

    # vimeo.com/188269706 Uploaded 23 Plays 0 Comments
  3. Rencontre internationale du réseau Migreurop à Calais le 12 décembre 2015.

    Depuis 2002, le réseau Migreurop analyse et dénonce la politique migratoire d’« encampement », élément clé de l’arsenal employé par l’Union européenne (UE) dans sa guerre contre les migrant.e.s. La poursuite des conflits en Syrie, en Irak et en Afghanistan, la violation des droits en Erythrée, au Soudan et dans d’autres régions du monde, ainsi que la dégradation des conditions d’existence dans les camps de premier accueil ont conduit des centaines milliers de personnes à rejoindre l’UE pour y demander l’asile. Ces exilé·e·s sont sont bloqué·e·s dans des pays de transit, des milliers d’entre eux ont péri en chemin et seule une minorité des survivant·e·s ont été accueilli·e·s dignement. Les « solutions » et « approches » prises récemment par l'UE visent avant tout à entraver davantage leurs arrivées et à effectuer un tri hâtif entre une minorité pouvant prétendre à demander l’asile et une majorité de personnes supposées avoir vocation à être renvoyés. C’est dans ce contexte que les termes de « hotspots » (pour l’Italie et la Grèce notamment) et de « processing centre » (au Niger en particulier) sont devenus les nouveaux mots-clés de la communication des institutions européennes.

    # vimeo.com/187995793 Uploaded 67 Plays 0 Comments
  4. Rencontre internationale du réseau Migreurop à Calais le 12 décembre 2015.

    Depuis 2002, le réseau Migreurop analyse et dénonce la politique migratoire d’« encampement », élément clé de l’arsenal employé par l’Union européenne (UE) dans sa guerre contre les migrant.e.s. La poursuite des conflits en Syrie, en Irak et en Afghanistan, la violation des droits en Erythrée, au Soudan et dans d’autres régions du monde, ainsi que la dégradation des conditions d’existence dans les camps de premier accueil ont conduit des centaines milliers de personnes à rejoindre l’UE pour y demander l’asile. Ces exilé·e·s sont sont bloqué·e·s dans des pays de transit, des milliers d’entre eux ont péri en chemin et seule une minorité des survivant·e·s ont été accueilli·e·s dignement. Les « solutions » et « approches » les plus récentes de l'UE visent avant tout à entraver davantage leurs arrivées et à effectuer un tri hâtif entre une minorité pouvant prétendre à demander l’asile et une majorité de personnes supposées avoir vocation à être renvoyés. C’est dans ce contexte que les termes de « hotspots » (pour l’Italie et la Grèce notamment) et de « processing centre » (au Niger en particulier) sont devenus les nouveaux mots-clés de la communication des institutions européennes.

    # vimeo.com/188121752 Uploaded 15 Plays 0 Comments

Migreurop

Migreurop

Browse This Channel

Shout Box

Heads up: the shoutbox will be retiring soon. It’s tired of working, and can’t wait to relax. You can still send a message to the channel owner, though!

Channels are a simple, beautiful way to showcase and watch videos. Browse more Channels.