1. This is the story of the Universe.

    Music video for Max cooper about the nature of complexity. And also the beauty that comes with increased complexity in our lives. Evolutioni has always been increasing detail, variation and resolution of life. This refinement of life is something truly miraculous.

    The video has been shot through the reflecting light of countless mirrors.

    Tom Geraedts - Design and Direction
    Jonas Sacks - Camera
    Cakefilm.nl - Production
    Sue Ann Yeah - Dancer
    Michael Konings - Dancer

    Also Thanks to Cam-a-lot, Singel film studio and Jannes van Beijsterveldt.

    Supine taken from Max Cooper's album, Human, smarturl.it/MCHuman

    # vimeo.com/95796043 Uploaded 213K Plays 37 Comments
  2. # vimeo.com/90634773 Uploaded 233 Plays 1 Comment
  3. Footage shot by Judah Warsky & Guido Minisky (1987)
    Edited by Jean Thevenin (2012)

    Thanks to Sylvain Gouverneur

    "L'Espace"
    Music by Judah Warsky
    Text by Catherine Cesarsky, from the publication "Le Plus Grand des Hasards, Surprises Quantiques", Editions Belin (c) 2010
    Taken from the LP "Painkillers & Alcohol"
    (p)&(c) 2012 Pan European Recording

    LP / digital available on Bandcamp:
    paneuropeanrecording.bandcamp.com/album/painkillers-alcohol

    ---

    Mon corps est bien ici, sur Terre, sillonnant la surface de notre planète. Mon moi, peut-être mon moi quantique, ne se limite pas à franchir par effet tunnel des limites interdites ; il parcourt l’univers à des vitesses qui excèdent largement celle de la lumière. Avec les rayons cosmiques, particules de matière emportant une très haute énergie cinétique, je surfe sur les ondes de choc des supernovae ; j’accrois mon énergie chaque fois que je suis rattrapé par l’onde de choc. Je suis piégé dans son voisinage par de petites irrégularités du champ magnétique engendrées par la collectivité des rayons cosmiques. Ensuite, je fuis dans la galaxie, à travers d’immenses nuages d’hydrogène atomique. J’aborde des nuages bien plus denses, ou les atomes d’hydrogène s’accouplent pour former des molécules. J’étouffe, je me cogne à un noyau d’hydrogène, j’émets de nouvelles particules et des rayons gamma, je me brise en morceaux…je deviens l’un des morceaux, je poursuis ma course.
    Avec ma caméra infrarouge spatiale, je monte à bord du satellite ISO et repars tous les jours à 70 000 Km de la Terre. Depuis mon satellite, je m’élance dans l’espace, décidé à être témoin de l’évolution des galaxies. Au fur et à mesure que je m’éloigne de la Voie Lactée, je vois avec mes yeux infrarouges de plus en plus de galaxies brillantes : collisions de galaxies plus fréquentes, réservoirs de gaz plus amples, gigantesques flambées de formation d’étoiles… Je continue à m’éloigner et à remonter le temps, je vois un quasar, je m’en approche et je suis irrésistiblement entrainé vers un trou noir dont la masse équivaut à plusieurs milliards de soleils. Autour de moi, un gaz incandescent émet des rayons X ; au dessus de la trajectoire que je parcours dans ma chute effrénée je perçois un grand jet de particules, électrons et positrons, émettant des ondes électromagnétiques allant des rayons gamma aux ondes radio. Je suis happé par le trou noir. Il tourne. S’il tourne suffisamment vite, je pourrai peut-être en sortir sous la forme d’un photon ou d’un neutrino…
    J’ai quitté le trou noir. Je vais toujours plus loin, vers l’origine des temps. Je me retrouve dans une zone sombre, je ne vois plus rien, il n’y a pas encore d’étoiles ou de galaxies, uniquement des structures inhomogènes de gaz neutre relativement diffus. Puis voilà que ça chauffe, j’approche du big bang, le gaz n’est plus neutre, la matière et la lumière fusionnent, les atomes se désintègrent, puis les noyaux, il n’y a plus que des quarks. Tout autour de moi est en expansion à une vitesse vertigineuse, puis…je me perds dans le vide quantique, là où peut-être tout a commencé.

    # vimeo.com/49335085 Uploaded 3,420 Plays 4 Comments
  4. Directed by Shanti Masud
    Tribute to Debra Paget's "Cobra Dance" in The Indian Tomb by Fritz Lang (1959)
    > youtube.com/watch?v=eWKeSgv3oDw

    DOP Thomas Favel / Camera Tom Harari
    With Judah Warsky & Sigrid Bouaziz
    Feat Damien Bonnard, Arthur Harari, Olivier Marguerit, Antoine Thirion, Tashi Jayaratnam, Srinath Christopher Samarasinghe, Aysam Rahmania, Shanti Masud
    © Pan European / Kidam Prod 2014

    À PROPOS:
    Théo Ribeton, Critikat critikat.com/actualite-cine/news/le-remake-en-clip-de-la-scene-du.html
    Philippe Azoury, Obsession persol.obsession.nouvelobs.com/interviews/1/l-obsession-de-shanti-masud#.VVDGF828ngF
    Festival Paris Cinéma pariscinema.org/fr/actus.html?actu_id_4221=704

    SÉLECTIONS / PROJECTIONS:
    NUIT BLANCHE À L'ENSAD, SOIRÉE INROCKLAB (octobre 2014)
    FESTIVAL PARIS CINÉMA (juillet 2014) pariscinema.org/uk/film/fiche-film.html?film_id=3668

    # vimeo.com/89690331 Uploaded 825 Plays 0 Comments
  5. Un clip de Maxime Grayt & Sylvain Dufayard

    # vimeo.com/87204271 Uploaded 123 Plays 0 Comments

lD lR lE /A lM

FunkyNihilist

Browse This Channel

Shout Box

  • natalieperel

    The veteran Cape Town music producer Big Space releases his new "Houze Nigga" EP, brought to you by Soupu Music. Enjoy a visually evolution-esque music video that takes you on an escapist long ride through Cape Town’s most beautiful roads. vimeo.com/144361814

    by natalieperel

  • koteditor

    SOMETHING BETTER TO COME directed by Oscar nominee and Emmy nominee (Children of the Leningradsky) Hanna Polak and produced by Sigrid Dyekjær, is a film about human dignity and resilience. 11-YEAR-OLD YULA lives in one of the most desolate places on Earth: the Svalka, the biggest junkyard in Europe, 20 km outside the center of Moscow.
    The process of creating the movie lasted for 14 years.
    SOMETHING BETTER TO COME is winner of many festivals.
    I hope you will like it.
    vimeo.com/131872199

    by koteditor

  • NOSREAL

    vimeo.com/123033950

    by NOSREAL

Channels are a simple, beautiful way to showcase and watch videos. Browse more Channels.