1. 2007

    Le système de projection vidéo thermique fut initialement conçu pour la création du projet chorégraphique Corps noir. Ce système utilise une caméra infrarouge thermique couplé à un projecteur vidéo et un système optique. Les images thermiques captées par la caméra sont re- projetées en direct sur ces mêmes corps ou objets. Ainsi il devient possible au spectateur d’observer un phénomène invisible à l’œil nu, soit la révélation des changements thermiques qui s’opèrent à la surfaces des corps. L’image projetée sur les corps forme une peau de lumière dont chaque couleur se réfère à une zone thermique présice.

    # vimeo.com/60851857 Uploaded
  2. 2005

    Aura (2005) s’inscrit dans le prolongement d’une recherche amorcée par la pièce In side (2003). Ensemble ces deux performances constituent la première et la deuxième partie d’un spectacle d’une durée de 50 minutes qui utilise une installation scénique audiovisuelle mise en relation avec des interprètes et un manipulateur optique présent sur scène.

    Objets hybrides qui allient projections vidéo et performance, environnement acoustique et architecture lumineuse au sein d'une installation scénographique animée, ces deux créations font du danseur un corps-écran et brouillent les frontières entre présence réelle et image projetée.

    Le corps sur scène, immobile ou en action, reçoit la projection de sa propre image parfois directement sur la peau, parfois à travers le filtre d’une autre matière. Cette mise en scène de l’image fait appel à une installation de sources lumineuses adaptées permettant de moduler les zones de clair-obscur afin de créer un nouveau volume de l’être sur scène.
    Corps flottants, corps peints, corps gouttelettes, corps multipliés ; le corps, matière de l’intangible.

    # vimeo.com/60757908 Uploaded
  3. 2003

    Aura (2005) s’inscrit dans le prolongement d’une recherche amorcée par la pièce In side (2003). Ensemble ces deux performances constituent la première et la deuxième partie d’un spectacle d’une durée de 50 minutes qui utilise une installation scénique audiovisuelle mise en relation avec des interprètes et un manipulateur optique présent sur scène.

    Objets hybrides qui allient projections vidéo et performance, environnement acoustique et architecture lumineuse au sein d'une installation scénographique animée, ces deux créations font du danseur un corps-écran et brouillent les frontières entre présence réelle et image projetée.

    Le corps sur scène, immobile ou en action, reçoit la projection de sa propre image parfois directement sur la peau, parfois à travers le filtre d’une autre matière. Cette mise en scène de l’image fait appel à une installation de sources lumineuses adaptées permettant de moduler les zones de clair-obscur afin de créer un nouveau volume de l’être sur scène.
    Corps flottants, corps peints, corps gouttelettes, corps multipliés ; le corps, matière de l’intangible

    # vimeo.com/60682639 Uploaded
  4. 2008

    Corps noir is a raw immersion in intimacy. The human body staged in a mad collection of props and objects representing a variety of textures, resonant materials, images and voices, like so many metaphors of identity relayed by a state-of-the-art technology that allows for superimposing, embedding, and fusing. This bazaar of the subconscious and of memory presents the reassembled, disjointed or dislocated pieces of a fictitious self that lies somewhere between solid and liquid, frosted screens, ice and water, warmth and cold, obtuseness and transparency. The human body is dragged in to be soaked, soiled, and absorbed…and joins the fray fighting, penetrating, but also embracing. And radiating. In this work,the artist chooses to become the medium of the message, to expose his inner self and to produce an exploded self-portrait based on the complexity of a star-studded identity and the phantasmagorical constructions of the psyche.

    # vimeo.com/60659130 Uploaded
  5. 2008

    Corps noir est une immersion brute et intense dans l’intime. Une mise en scène du corps dans un délire d’accessoires et d’objets, de textures diverses, de matières sonores, d’images et de voix, comme autant de métaphores identitaires relayées par une technologie de pointe qui autorise les superpositions, les enchâssements, les fusions. Ce bazar de l’inconscient et de la mémoire présente les pièces, rassemblées, disjointes ou disloquées, d’une fiction de soi, entre solides et liquides, écrans givrés, glace et eau, chaud et froid, opacité et transparence.
    Le corps y est pris à parti : mouillé, souillé, absorbé... et prend parti : combat, pénètre, étreint aussi. Irradie. Dans cette œuvre Stéphane Gladyszewski décide d’en devenir la matière même en créant un autoportrait éclaté basé sur la complexité d’une identité étoilée et les constructions phantasmatiques de la psyché.

    # vimeo.com/60492207 Uploaded

Stéphane Gladyszewski - Créations

stephane gladyszewski Plus

Browse This Channel

Shout Box

Heads up: the shoutbox will be retiring soon. It’s tired of working, and can’t wait to relax. You can still send a message to the channel owner, though!

Channels are a simple, beautiful way to showcase and watch videos. Browse more Channels.