1. La Reconstitution de l'esplanade Loreto : Six mois en images et en paroles pour aborder le titre de la pièce d’Armand Gatti Le Cinécadre de l’esplanade Loreto reconstitué Marseille pour la grande parade des pays de l'Est avec les exclus des XVème et XVI arrondissements.
    Documentaire
    Réalisation : Stéphane Gatti ; Image : Jean-Louis Porte, Clarisse Gatti ; Son : Jean-François Priester ; Montage, Stéphane Gatti ; Mixage : Fréderic Ullmann ; Intervenants : Armand Gatti, Aimée Abbadinie, Eric Unglas, Nadège Fleurie, Luc Fleury, Daniel Royo, Morad Tighilt, Azzedine Hammache, Lydia Di Matteo, Murielle Abeille, Hachmi Rebai, Philippe Maeva Tuhiti, Idir Tighilet, Dominique Feri, Najib Ghallale, Martine-Joséphine Thomas, Baldwyn de la Bretèche, Alexandre Gaudart.
    Date : 1991
    Production : France, Marseille : Vidéo 13 Production - France, Montreuil : La Parole errante.
    © : France, Montreuil : La Parole errante - France, Marseille : Vidéo 13 Production.
    Description matérielle : Vidéo coul. ; 85 min.
    Numéro de notice : LPE-FAG-IA/0110
    Documentaire réalisé à partir de reportages filmés lors des différents moments de l'expérience « Armand Gatti à Marseille » pour Le Cinécadre de l’esplanade Loreto (...) pays de l’Est.
    http://www.archives-gatti.org/index.php?art=163

    Uploaded 0 Plays 0 Comments
  2. Auteur : Armand Gatti . Tournage et montage : Stéphane Gatti, Hélène Châtelain, Claude Mouriéras.
Vidéo, couleur. 


    Série de sept films vidéo d’Armand Gatti. Sollicité, juste après l’expérience de Montbéliard par une association culturelle de la ville nouvelle de l’Isle d’Abeau pour un nouveau projet d’écriture collective, GATTI s’empare de l’histoire de Roger Rouxel. Il en écrit un poème et l’offre à toute une population. De ce texte et des réponses qu’il suscite, naît cette série de sept films. Le premier évoque l’histoire de Roger Rouxel, jeune métallo de Vitry entré en résistance et membre du groupe Manouchian, arrêté, torturé et fusillé. Les six autres rendent compte de la manière dont les habitants de toute une région, organisés en plusieurs groupes de travail, ont réagi en fonction de leur vie quotidienne et se sont emparés du personnage : des lieux de rencontre avec la population furent proposés, la zone (où la région), l’école, l’usine, le centre d’apprentissage, et l’Abbaye de Tamié. À chacun de choisir le lieu qu’il avait en commun avec Roger Rouxel et à partir duquel il pourrait donner son chant, sa mémoire ou son imaginaire.
Préparation : octobre-décembre 77. Invention des scénarios et tournage : janvier-juin 78. Participation de la population de l’Isle d’Abeau. Écriture des films : juillet-septembre 78. Montage, finition, mixage : d’octobre 78 à juin 79. 
Diffusions de 6 films (sauf L'Usine, N°5) sur FR3, les 22, 29 juillet, et les 5, 12, 19 et 26 août 1979.
Production : INA, Les Voyelles, L’Isle d’Abeau Animation, Ville Nouvelle de L’Isle d’Abeau, Ville de Romans, IRMMAD. 
(Durée totale des 7 films : 366 min).
    EXTRAIT :
    La Première lettre (1) : Roger Rouxel
    Création originale
    Auteur : Armand Gatti ; Tournage : Hélène Châtelain, Stéphane Gatti, Claude Mouriéras ; Montage : Stéphane Gatti ; Musique : Michel Arbatz, Pierre Vial, Anne Quesemand, Le Groupe Apras, Les Moines de l'Abbaye de Tamié, Francis Wargnier ; Participation : CG Isère, Ville de Bourgoin-Jallieu, Epida (Établissement public de la ville nouvelle de L’Isle-d’Abeau), Scanida, IAA.
    Date : 1979
    Production : France, Paris : Les Voyelles - France, Bry-sur-Marne : I.N.A. (L'Institut national de l'audiovisuel).
    © : France, Montreuil, La Parole errante - France, Bry-sur-Marne : I.N.A. (L'Institut national de l'audiovisuel).
    Description matérielle : vidéo : coul. ; 49 min.
    Notes : Collection : La Première lettre ; 1/7. Diffusé sur FR3 le 22 juillet 1979.
    Numéro de notice : LPE-FAG-IA/0039
    L’histoire du jeune métallo Roger Rouxel qui deviendra résistant, membre du groupe Manouchian et qui sera fusillé en 1944. Témoignages de ceux qui l’ont connu, dont Mathilde, à qui il écrivit sa première et dernière lettre d’amour. Sur le groupe Manouchian et leur action, visite sur les lieux de leurs attentats parisiens. Alternance des images d’archives (Actualités françaises des années 1940) et des témoignages. Ce premier volet est une introduction aux films suivants.

    # vimeo.com/138627987 Uploaded 187 Plays 0 Comments
  3. Le Joint
    Captation - Représentation
    Mise en scène : Eric Salama ; Texte : Armand Gatti ; Montage : Stéphane Gatti ; Interprètes : Fanny Brunet, Aline Delaunay, Latifa Djerbi, Juliette Ryser, Élodie Weber, Freddo l’Espagnol, Jérôme Richer, Thibaud Saadi.
    Date : 2008/06/14.
    Production : France, Montreuil : La Parole errante.
    © : France, Montreuil : La Parole errante.
    Description matérielle : DVD : Pal coul. ; 102 min.
    Notes : Cette représentation a eu lieue dans le cadre de la manifestation organisée par La Parole errante "Ecrire en mai 1968 -Armand Gatti" où 4 autres pièces d'Armand Gatti ont été jouées : « La Machine excavatrice pour entrer dans le plan de défrichement de la colonne d’invasion Che Guevara, Ne pas perdre de temps sur un titre. Que mettre à la place ? Une rose blanche, Les Hauts Plateaux ou Cinq Leçons à la recherche du Vietnam pour une lycéenne de Mai, La Journée d’une infirmière ou Pourquoi les animaux domestiques ? »
    Numéro de notice : LPE-FAG-IA/0199
    Captation de la pièce de théâtre "Le Joint", mise en scène d'Eric Salama. Représentation du 14 juin 2008 au Nouveau Centre dramatique de Montreuil.
    Marc Kravetz, « Revue AG Cahiers Armand Gatti », n° 4, "Du journalisme", Ed. La Parole errrante, 2013 :
    « L’histoire s’engage à l’heure du bouclage de la première édition [du journal "Le Joint"]. Chacun est à sa place, dans sa rubrique ou son encadré publicitaire. Ils sont les personnages de la pièce, confrontés au chœur des lecteurs. C’est alors que tombe la dépêche annonçant la fin tragique de la SLA, l’Armée symbionaise de libération. (…) Face à l’irruption de l’événement spectaculaire, que restera-t-il des articles prévus dans la nouvelle mise en page ? Mais n’est-il pas lui-même un autre genre de fait divers quand bien même ses héros croient s’inscrire dans l’Histoire ? Deux journalistes vont essayer d’en décider. Ce ne sont pas des personnages du journal imaginaire, mais des journalistes professionnels qui jouent ici leur rôle, sous leur nom : Pierre Joffroy et l’auteur de ces lignes. Et ce sont eux qui doivent répondre à la question : "Un journaliste, c’est quoi ?" »
    NB : « Le Joint » a été créé le 21 décembre 1975, dans le cadre d’une expérience d’écriture collective, appelée "Le Chat guérillero", coordonnée par Armand Gatti au C.E.S. Jean Lurçat de Ris-Orangis. Représentations dans le réfectoire du CES jusqu’au 30 décembre dans le cadre du Festival d’Automne.
    Le Groupe V : Texte et mise en scène : Armand Gatti avec deux journalistes-acteurs (Marc Kravetz et Pierre Joffroy). Autres interprètes : Hélène Châtelain, André Wilms, Françoise Thyrion, Gérard Raynal, Yvette Ollier, et des étudiants du département des Sciences de l’éducation de l’université de Paris VIII (Vincennes). Décors : Stéphane Gatti. Production : Festival d’Automne, IRMMAD, Université Paris VIII.

    # vimeo.com/137843472 Uploaded 197 Plays 0 Comments
  4. Entretiens avec le poème cinématographique et ses pronoms personnels menés par trois villes Paris, Berlin, Barcelone, un village des collines du Pô, Piancerreto, un camp de concentration, Mauthausen et un non-lieu, Monaco
    Adaptation
    Réalisation : Stéphane Gatti ; Scénario : Armand Gatti ; Récitants : Armand Gatti, André Wilms ; Image : Stéphane Gatti, Laurent Didier, Gérard Raynal, Jean-Pierre Dardenne ; Montage : Stéphane Gatti ; Mixage : Frédéric Ullmann ; Musique : Michel Risse ; Avec la participation de : José Martinez (El Maño), Jean Magne, Oscar Gonschorr, Peter Kunse.
    Date : 1996
    Production : France, Paris : Médias & Médias – France, Montreuil : La Parole errante ; avec le soutien du Ministère des affaires étrangères.
    © : France, Montreuil : La Parole errante.
    Description matérielle : vidéo : coul. ; 65 min

    À la fois récit autobiographique, texte humaniste et réflexion sur le langage, ce film est une plongée dans l’univers d’Armand Gatti, dont il est d’ailleurs le scénariste. Le commentaire dit par André Wilms et par Gatti lui-même est découpé en chapitres par des
    intertitres. C’est une réflexion poétique sur la signification des pronoms personnels, qui confronte les époques et les lieux, pour tenter de comprendre l’Histoire et en tirer les leçons. Il faut parfois briser le cadre pour mieux le reconstruire. Ici, l’image est découpée en plusieurs parties, détruisant ainsi l’unité de temps et de lieu. Les deux narrateurs sont
    filmés en train de dire leurs textes, et les archives du passé se confrontent aux images du présent de narration, s’y superposent ou s’y accolent. “Je, à travers les autres pronoms, fouille le passé pour envisager le présent et construire l’avenir.” Gatti revient sur ses trajets personnels et tente de comprendre comment les lieux accueillent l’Histoire. Là où les trajets s’accumulent, les pronoms deviennent anonymes. Gatti cherche à annuler les différences et les préjugés de la langue et tend vers l’universel. Par l’unité de la grammaire, il veut abolir les inégalités et les conflits entre les peuples. Les condamnés fusillés, qui parlaient 23 langues différentes, n’ont pas su dans quelle langue mourir. Devant la mort se révèle l’unité plurielle de l’humanité et par le langage, tout devient possible.

    Résumé CNC : Tristan Gomez

    En savoir plus : http://www.archives-gatti.org/index.php?art=49

    # vimeo.com/131439502 Uploaded 103 Plays 0 Comments
  5. Ton nom était joie
    Adaptation
    Réalisation, image et montage : Stéphane Gatti ; Texte/ Scénario : Armand Gatti ; Récitant : André Wilms.
    Date : 1987
    Production : France, Montreuil : La Parole errante - Italie, Regione Piemonte : Parco naturale e area attrezzata del sacro Monte di Crea.
    © : France, Montreuil : La Parole errante.
    Description matérielle : vidéo : coul. ; 36 min.
    Notes : Le film a été réalisé à l'occasion de l'exposition Creare per Crea organisée à Turin, du 12 mai au 2 juin 1987, au palazzo Giunta Regionale.
    Récompense : Festival de Montbéliard en 1988 : prix Télérama au Festival de Montbéliard en 1988.

    Version italienne : Il tuo nome era Letizia avec pour récitant : Armand Gatti.
    Réalisé par Stéphane Gatti à l’occasion d’une exposition à Turin en 1987, ce film déroule le texte lyrique d’Armand Gatti écrit en hommage à sa mère (Letizia, “joie” en italien) et nombre de ses ascendants anarchistes, révolutionnaires, émigrés du Val d’Aoste un peu partout dans le monde. Par un procédé de mise en abyme, les images valorisent le parcours sur les lieux marquants de la vie de Gatti et de sa mère. “Te chercher avec une caméra, quel paradoxe ! Toi qui les deux fois où tu m’as accompagné au cinéma t’es endormie à peine le générique passé.” Ainsi commence le texte de Gatti. Pour résoudre ce paradoxe, Gatti père et fils font se superposer deux couches : les mots, lus par le comédien André Wilms qui apparaît en amorce de chaque chapitre en surimpression avec le visage de Letizia, et le morcellement de l’écran, par tous les procédés possibles de la vidéo. La vie de Letizia défile : la chute mortelle de son père, l’arrivée à la gare de Turin, le départ pour l’Amérique, le retour et l’attente d’Auguste, son mari. Et tandis que Gatti fait revivre le parcours immigration-catastrophe-retour de sa mère, un chemin nous emmène au fil des arbres, des icônes religieuses, des chapelles dans lesquelles elle demandait aux saints de protéger sa famille. Chaque instant fait basculer Letizia dans le mythe sans pour autant nous faire perdre de vue son inscription réelle dans le temps et dans l’espace.
    Résumé CNC : Stéphane Gérard
    Plus d'informations : http://www.archives-gatti.org/index.php?art=48

    # vimeo.com/131104915 Uploaded 140 Plays 0 Comments

STEPHANE GATTI

LA PAROLE ERRANTE

Documentariste.

Browse This Channel

Shout Box

Heads up: the shoutbox will be retiring soon. It’s tired of working, and can’t wait to relax. You can still send a message to the channel owner, though!

Channels are a simple, beautiful way to showcase and watch videos. Browse more Channels.