PSU et guerre d'Algérie, témoignages de militants

  1. Michel Rocard s'est impliqué dans la lutte contre la guerre en Algérie à deux titres.
    Tout d'abord en sa qualité de haut fonctionnaire, il a visité les camps de regroupement en 1958 et 1959, puis a produit un rapport sans complaisance qui ne fut pas reconnu officiellement mais dont Paul Delouvrier tenu le plus grand compte pour améliorer le sort déplorable de centaines de milliers d'Algériens, et , en premier lieu, leur apporter de la nourriture. C'est ainsi qu'on s'accorde à dire que gräce à Michel Rocard, des milliers d'enfants ont pu survivre.
    Ensuite en tant que responsable politique, après avoir refusé la dérive colonialiste de la SFIO il la quitte pour fonder avec quelques responsables ( Daniel Mayer, Edouard Depreux, Alain Savary, Robert Verdier, Guy Desson ...) le Parti Socialiste Autonome qui deviendra une des composantes du PSU, le parti politique le plus en pointe contre la guerre d'Algérie.

    # vimeo.com/175349180 Uploaded
  2. Interrogé en 1991 sur son action d'élu de Paris après la répression sanglante du 17 octobre 1961 contre les algériens de la région parisienne, Claude Bourdet évoque aussi l'engagement contre la guerre d"Algérie de son journal, France Observateur, et de son parti politique, le PSU,. Des aspect importants d'une vie de militant où l'anticolonialisme avait une part essentielle. Des images inédites d'un militant exceptionel qui a laissé très peu de traces filmées dans les médias.

    Rappelons que Claude Bourdet ( 1909-1996) avait été un grand résistant , membre du Conseil national de la résistance, avant d'être déporté à Buchenwald. Il avait reçu la distinction de Compagnon de la Libération.

    # vimeo.com/119214815 Uploaded
  3. En racontant l'implication des militants de Lyon dans le combat contre la guerre d'Algérie, Jean Guichard, qui eu des responsabilités au MLP (Mouvement de libération du peuple) à l'UGS (Union de la gauche socialiste) et enfin au PSU, évoque en même temps la diversité de ces organisations politiques et de celles avec lesquelles elles ont collaboré dans ce combat anticolonial.
    Il raconte également la position déterminante de certaines organisations catholiques lyonnaises et les difficultés d'un combat commun avec ceux qui avaient quitté le Parti socialiste SFIO pour créer le PSA, ou avec le parti communiste. En effet tant sur la prise de conscience au début de la guerre que sur la position vis à vis de l'aide au FLN ou des insoumis, il y eu des divergences difficiles à surmonter.

    # vimeo.com/199250125 Uploaded
  4. Marc Mangenot a commencé à militer des 1956 AU MLP ( Mouvement de Libération du Peuple).
    Appelé sous les drapeaux en 1957, il refuse en mai 1958 de partir en Algérie et provoque volontairement une déterioration de sa santé qui lui vaudra d'être réformé en août.
    Retourné à la vie civile comme comptable , il entre à l'Union de la Gauche Socialiste ( parti formé par MLP+Nouvelle Gauche+Jeune république) puis au PSU et milite activement contre la guerre en Algérie . Il est inculpé en novembre 19560, puis mis brièvement en prison après la distribution d'un tract PSU à la porte d'une caserne ( le tract aux soldats justifiant des cas de désobéissance aux ordres). Non lieu en septembre 1961.
    Après avoir été employé par Jeunesse et Sports en 1963 puis par la Ligue de l'enseignement de 1964 à 1971 il rejoint fin 1971 l'Institut des techniques de planification et d'économie appliquée à Alger où il restera jusqu'en 1979. IL y aura connu la tentative d'arabisation en 1976 et la mort de Boumedienne en 1978 ; Durant sa période "algèrienne" Il adhère au Cedetim en 1972 et quitte le PSU en 1974.
    Rentré en France il exerce diverses activités dans les domaines économiques et sociaux, en particulier consultant auprès des C.E. de 1980 à 2002.
    Adhérent du Parti de gauche depuis 2009.

    # vimeo.com/177049344 Uploaded
  5. Le témoignage de Jean-Claude Vion est celui d'un appelé du rang dont la conscience politique s'éveille avec la guerre d'Algérie et qui va, sur sa base aérienne, se retrouver rapidement confronté au putsch des généraux d'avril 1961 et aux activités criminelles de l'OAS dans la région d'Oran en 1961 et 1962.
    Il interviendra donc activement pour pousser une hiérarchie militaire "hésitante" à rester loyale face aux généraux factieux. Il contribuera aussi à organiser des "comités de résistance du contingent" pour s'opposer aux initiatives de l'OAS visant à rallier les militaires à leur cause.
    A la faveur des ses permissions en métropole il rencontre des personnalités politiques à qui il transmet des informations sur la réalité de la guerre en Algérie…et revient avec des documentspolitiques destinés à sensibiliser le contingent afin qu'il s'oppose aux extrémistes de l' "Algérie française".

    Après sa démobilisation il deviendra responsable de "Maisons de jeunes et de la culture" dans les Ardennes, militera au PSU à Givet et Sedan (jusqu'à l'entrée d'Huguette Bouchardeau au gouvernement), et à la Ligue des Droits de l'Homme dont il sera un des responsables à Charleville-Mézieres…où il milite encore.

    Cependant, il est déçu par la politique française actuelle mais également par la situation politique en Algérie.

    # vimeo.com/128969779 Uploaded

PSU et guerre d'Algérie, témoignages de militants

Institut Tribune Socialiste Plus

Le groupe de travail "Algérie" de l'Institut Tribune Socialiste, qui regroupe des anciens membres ou sympathisants du Parti Socialiste Unifié intéressés par cette thématique, a fait un double constat:
- l'opposition à la guerre d'Algérie est un des éléments…


+ More

Le groupe de travail "Algérie" de l'Institut Tribune Socialiste, qui regroupe des anciens membres ou sympathisants du Parti Socialiste Unifié intéressés par cette thématique, a fait un double constat:
- l'opposition à la guerre d'Algérie est un des éléments fondateurs du PSU qui s'est beaucoup investi dans ce combat  et dans les années qui ont suivi l'indépendance;
- de nombreuses questions posées par l'indépendance de l'Algérie restent d'actualité: racisme, décolonisation, importance de l'Islam, nationalisme arabe, statut de la femme etc...

Il a donc souhaité recueillir les témoignages écrits et filmés de militants dont le parcours a croisé à la fois la guerre d'Algérie ( participation à la guerre, refus de la guerre, luttes pour la paix et l'indépendance, aide au FLN et aux insoumis, coopération...) et le PSU (avant, pendant ou après la guerre) . En les interrogeant aussi sur leurs appréciations actuelles de la politique en France et en Algérie...et sur l'état de leurs engagements d'aujourd'hui.

Browse This Channel

Shout Box

Heads up: the shoutbox will be retiring soon. It’s tired of working, and can’t wait to relax. You can still send a message to the channel owner, though!

Channels are a simple, beautiful way to showcase and watch videos. Browse more Channels.