Integration Nation

Congo RDC: histoire de la malédiction d'un pays que Dieu a bénit
Comment se fait-il qu'un pays aussi riche en ressources que la République démocratique du Congo (RDC) puisse être affronté à des troubles sociaux, politiques et économiques? Dotée de quantités variables de diamants, or, cuivre, cobalt, coltan et étain, la RDC fait face aujourd'hui à ce qui est connu comme la malédiction des ressources.

D'après la malédiction des ressources, les pays qui dépendent de ressources sont sujets aux malédictions suivantes: une augmentation de la corruption, une probabilité plus forte d'un gouvernement autoritaire et un risque plus élevé de guerre civile. Avec un excès de richesse provenant d'un secteur de l'industrie, l'état échoue à promouvoir d'autres parties de l'économie. Le fait de ne compter que sur les revenus de l'extraction des ressources induit le risque, pour la nation, de devenir un "état rentier". C'est un pays dans lequel des élites achètent le soutien plutôt que d'investir dans une bonne performance économique. Avec des revenus des ressources en croissance rapide, des sociétés multinationales s'alignent de plus en plus sur le gouvernement.

Conclusion
La malédiction des ressources s'est produite dans beaucoup de pays riches en ressources, comme la RDC ou le Nigéria, et elle est alimentée par un mélange meurtrier entre des autorités corrompues et incompétentes, des groupes rebelles intéressés à avoir leur part des revenus générés par les ressources naturelles, et des sociétés occidentales qui, sans scrupule, font des transactions avec les deux côtés pour s'assurer l'accès à ces précieuses ressources, sans se soucier de l'impact de leur action sur la population locale. Un changement d'attitude de la part de ces trois acteurs est nécessaire pour mettre fin à la malédiction. Une manière importante dont l'Ouest peut y contribuer est de demander aux sociétés de rendre compte des conséquences de leur action. Le "Dodd-Frank Act"[1] est un premier pas important dans la bonne direction, mais d'autres pas sont nécessaires, y compris une législation qui permette à des cours européennes de justice de demander compte à des sociétés de leurs crimes commis en Afrique.

Thomas Lazzeri & Carleigh Rixon

j vimeo.com/24378627

Loading more stuff…

Hmm…it looks like things are taking a while to load. Try again?

Loading videos…