LA PLANETE DU TROISIEME MILLENAIRE

Your membership in this group is pending until moderator approval

LA PLANETE DU TROISIEME MILLENAIRE

UNIVERSITE INTEGRALE Created by UNIVERSITE INTEGRALE Plus

PRESENTATION DU PROJET DE LIVRE
LA PLANETE DU TROISIEME MILLENAIRE
LE SCENARIO VERT
MICHEL SALOFF COSTE TEL : +33 6 78 72 30 29
PROJET DEPOSE A LA SCAM SOUS LE NUMERO 2009120006

Contexte :
La planète est au cœur d’une crise économique, sociale et écologique sans précédant, qui avait était anticipée par les livres précédents de Michel Saloff Coste, notamment « Le Management du troisième Millénaire », qui a connu quatre éditions successives et est devenu un livre de référence dans son domaine. Dans ce nouveau livre Michel Saloff Coste actualise et poursuit sa réflexion sur les enjeux


+ More

PRESENTATION DU PROJET DE LIVRE
LA PLANETE DU TROISIEME MILLENAIRE
LE SCENARIO VERT
MICHEL SALOFF COSTE TEL : +33 6 78 72 30 29
PROJET DEPOSE A LA SCAM SOUS LE NUMERO 2009120006

Contexte :
La planète est au cœur d’une crise économique, sociale et écologique sans précédant, qui avait était anticipée par les livres précédents de Michel Saloff Coste, notamment « Le Management du troisième Millénaire », qui a connu quatre éditions successives et est devenu un livre de référence dans son domaine. Dans ce nouveau livre Michel Saloff Coste actualise et poursuit sa réflexion sur les enjeux du troisième millénaire. Le passé, pour comprendre le présent, le présent pour anticiper le futur.
Objectif :
Ce livre rend accessible la compréhension des grands enjeux du XXIème siècle dans un langage clair et facilement assimilable pour le plus grand nombre.
Méthode :
Le livre est construit sur un triptyque : Passé, Présent, Futur, qui permet de mettre en perspective les enjeux actuels en comparaison avec les évolutions du passé. Le présent est décrit dans ses caractéristiques les plus singulières en montrant comment les conditions actuelles de l’humanité créent une situation complètement nouvelle. La dynamique créée par le passé et par le présent permet d’anticiper les grandes questions du futur en terme de rupture et de continuité.
Modalités :
Ce livre se nourrit du travail de réflexion lancé par Michel Saloff Coste dans le cadre de l’Université Intégrale, qui depuis février 2008 poursuit un travail de réflexion sur les enjeux du Troisième Millénaire au sein du Club de Budapest France, fondé en 1995. Par ailleurs, ce livre intègre les connaissances et expériences de différents voyages d’études de Michel Saloff Coste effectués en Asie, en Amérique et en Europe entre 1995 et 2010.
Ce livre est le fruit de travail cumulé de recherche, mené depuis trente ans par Michel Saloff Coste sur cette thématique.

Equipe :
Michel Saloff Coste a créée une équipe pluridisciplinaire, qu’il l’aide dans la politique éditoriale, l’élaboration du contenu et l’adaptation du contenue à différents pays et publiques. Le livre est conçu dès l’origine pour une adaptation en différentes langues étrangères et la traduction s’élabore en parallèle de l’élaboration du livre en français. Cette équipe, et les différents rôles joués par les un les autres sera souligné et mis en valeur dans le livre.
Publique :
Le public intéressé par ce livre devrait être en premier lieu les « créatifs culturels » évalués par Paul Ray à environ 25% de la population des pays développés. Cette frange de population, en forte croissance, est préoccupé par les grandes questions soulevés dans ce livre : comment créer une nouvelle civilisation dans le contexte actuel et se libérer d’un passé qui connaît aujourd’hui les limites de son potentiel.
Plus généralement ce livre intéressera toutes les personnes qui aujourd’hui se posent la question des enjeux lié au développement durable et qui ont compris la nécessité d’un changement de fond, notamment les jeunes générations.
Promotion et politique de communication :
La planète due troisième Millénaire cristallise sous forme de livre une dynamique plus large qui s’exprime à travers différents médias : Internet, web 2.0, émissions de radio, émissions de télévisions, articles de presse, conférences, séminaires de recherche.
Sponsors :
Des entreprises peuvent soutenir ce projet, soit sous forme de financement ou d’apport en nature. Les entreprises contributrices seront citées dans le cadre des remerciements.

Contexte du livre
Ce livre s’inscrit dans un contexte planétaire en pleine transformation. Cette transformation globale est marquée par de nombreux aspects négatifs : dissolution du lien social traditionnel, réchauffement de la planète, crise écologique, fracture grandissante entre les riches et les pauvres, raréfaction des ressources essentielles (eau, pétrole etc.), multiplication des pandémies et risques sanitaires, régression vers des fondamentalismes sectaires, développement d’un cynisme opportuniste et choc des cultures et des représentations.
Mais cette transformation est aussi travaillée par une multitude de forces positives qui bien que puissantes, sont souvent bien moins bruyantes que les précédentes. Gandhi écrit « un arbre qui tombe peut faire beaucoup de bruit, une forêt en germination ne fait jamais de bruit ». Garcia Lorca enchaîne « N’attendez rien du 21ème siècle, il attend tout de vous ».
Depuis vingt ans, nous sommes des passionnés de cette transformation planétaire. Notre recherche dans ce domaine s’est cristallisée à travers une série de livres qui suivent un cheminement logique en approfondissant d’étapes en étapes cette problématique.
Une attention particulière est donnée dans l’écriture du livre à une expression simple et compréhensible par un public large de lecteurs. A travers ce livre, nous aimerions rendre accessibles nos recherches qui jusque là étaient réservées à un public plus averti.
Dans le même esprit, le livre est conçu de telle manière à correspondre aux standards d’écriture internationaux avec pour objectif de susciter un intérêt international et de faciliter la traduction.
Par ailleurs, ce livre se prête à la conception de produits dérivés, documentaires télévisuels et radiophoniques ainsi qu’un site Internet.

Objectifs du livre
Communiquer positivement sur le changement et la transformation planétaire en cours, réenchanter le futur.
Analyser l'évolution structurelle passée pour comprendre le présent et anticiper le futur.
Donner des clefs d'adaptation au présent en proposant des grilles d'analyses théorique et pratique.
Avoir une vision des dangers mais aussi des possibilités du future
Mettre en scène, montrer, décrire des expériences alternatives, hétérodoxes dans tous les domaines de l’activité humaine du plus micro au plus macro : familles, associations, entreprises, services publics, villes, régions, continents.
Analyser les points de convergence et de divergence de toutes ces expériences.
Rendre explicite les processus d’innovation et de mise en mouvement afin que le lecteur puisse s’en inspirer pour sa propre vie et innover à son tour.
Témoigner des possibilités d’essaimage permettant la diffusion des expériences les plus exemplaires au niveau mondial.

Les grandes sous parties du livre

La première partie du livre nous permet de comprendre les philosophies qui ont dominés chaque grande vague de civilisation et d’étudier les caractéristiques de la philosophie contemporaine en train d’émerger.

La deuxième partie du livre explicite la culture contemporaine et explore la nouvelle identité de l’être humain. Dans cette deuxième partie nous voyons comment l’individu, l’entreprise mais aussi la vie en société dont en train de profondément se transformer à travers une certain nombre d’expériences pionnières.

La troisième partie du livre nous donne les grandes lignes d’un certain nombre de visions possible du futur et nous invite de devenir acteur et inventeur de ce futur à travers le développement de notre potentiel individuel et familiale, mais aussi à travers le développement et la transformation de nos entreprises, de nos pays, de nos continents et delà planète en générale.

- Ce que nous pouvons faire à titre individuel
- Ce que nous pouvons faire au niveau de l’entreprise
- Ce que nous pouvons faire en tant que nation
- Ce que nous pouvons faire au niveau continental
- Ce que nous pouvons faire au niveau planétaire
- Dix grands tendances du futur

Première partie : LE PASSÉ.
COMPRENDRE L'ÉVOLUTION HUMAINE

Une des manières de maîtriser son présent et son futur consiste à tirer le maximum d'enseignement du passé.
Pour comprendre et anticiper sur les grandes tendances actuelles, nous devons connaître leur origine et leur plus ou moins grand enracinement dans le passé.
Sans une connaissance approfondie et claire dans ce domaine, il est difficile de distinguer la répétition de l'émergence d'éléments nouveaux. Il est difficile de distinguer une tendance légère et sans lendemain d'une tendance lourde dont l'enracinement dans l'histoire garantit un développement et une continuité.
Ce regard dans le rétroviseur de l'histoire peut nous permettre de mesurer l'ampleur de la rupture que nous sommes en train de vivre.
Cette première partie est introductive et contextuelle. Elle résume de manière synthétique les vingt ans de recherche qui nous amène aujourd’hui à écrire ce livre.
Cette première partie est l’occasion d’expliciter le contexte global dans lequel l'évolution prend place. Nous évoquons les risques majeurs issus de la mondialisation planétaire.
Nous rappelons les transformations économiques, sociologiques, culturels, écologiques et technologiques qui caractérisent notre époque. De cette manière nous élaborons un outil d'analyse structurelle de l'évolution.

Deuxième partie : LE PRÉSENT.
L'HOMME FRACTAL ET LA THEORIE INTEGRALE DES CHAMPS DE RÉALITÉS

Forts d'une compréhension globale du passé, nous pouvons saisir la spécificité du changement actuel et offrir une nouvelle vision de l'identité humaine et de la vie contemporaine. Cette nouvelle vision sert simultanément à explorer le domaine de la conscience et à conquérir une efficacité plus grande dans la vie concrète. Le concept de "champ de réalité" réunifie le monde intérieur et le monde extérieur. Dans cette deuxième partie du livre, nous apprenons à interagir simultanément sur ces deux niveaux habituellement séparés et à conquérir une meilleure harmonie. Ces mêmes outils peuvent être appliqués non seulement au niveau individuel mais aussi dans le cadre d'une entreprise, d'un État ou de la planète tout entière.

Cette deuxième partie est illustrée par des cas réels. Chaque expérience est décrite de manière phénoménologique. Nous essayons de rendre compte de la manière la plus sincère et détaillée ce que nous avons observé et ressenti, ce qui nous a inspiré. Il ne s’agit pas d’une description désincarnée apparemment objective. Notre objectivité relative est fondée par notre capacité à avoir explicité préalablement dans la première partie nos a priori conceptuels et méthodologiques et le contexte de notre démarche. Ce livre est un témoignage d’intersubjectivités : un regard original sur une expérience originale. De la même manière que nos interlocuteurs sont engagés dans une démarche de sens dans leur activité, nous le sommes aussi à travers le projet de ce livre. Ces témoignages sont le résultat de ce dialogue entre des personnalités engagées à la fois dans la réflexion et l’action. Une partie du texte est consacrée à la description de l’expérience, une autre partie laisse la place à un verbatim qui synthétise le dialogue que nous avons eu avec la ou les parties prenantes du projet. Nous terminons cette mise en forme écrite de « l’expérience » par une analyse et mise en perspective de sa singularité.

Troisième partie : LE FUTUR.
LE DÉVELOPPEMENT DES POTENTIELS

Quand on a compris comment s'articule le présent, on peut dégager des perspectives futures qui soient positives. Nous explorons dans cette troisième partie les possibilités qu'offre le développement des potentiels pour chacun de nous, mais aussi pour les entreprises, la vie en société et la planète.
Cette partie du livre donne des points de repère majeurs quant aux évolutions futures. Ainsi, nous pouvons mieux nous positionner, mieux affronter les difficultés et tirer parti des nouvelles possibilités.
Nous pouvons distinguer les routes, aujourd'hui larges mais sans issue, des chemins à peine tracés, appelés à devenir les grandes voies de demain. En anticipant sur le futur, chacun se met en position d'échapper au mieux au danger du changement, tout en étant en parfaite situation pour être parmi les premiers à pouvoir utiliser les ouvertures nouvelles.
La troisième partie permet de souligner et d’analyser de manière structuraliste les grandes caractéristiques transversales qui nous permettent d'anticiper des tendances futures. Cette dernière partie du livre met en scène l’harmonie et l’unité qui émergent de la diversité des expériences décrites. C’est l’occasion de dégager de manière explicite comment chacun d’entre nous peut s’inspirer de ce livre pour transformer sa vie et devenir un acteur positif de la « révolution silencieuse ». C’est l’occasion de prendre conscience que nous sommes appelés chacun en révélant notre génie à devenir des acteurs majeurs de la construction d’un monde meilleur.

INTRODUCTION GENERALE A LA PROBLEMATIQUE DU LIVRE

En un siècle la population planétaire est passée de 1 milliard à 6 milliards et l'espérance de vie a doublée. Jamais auparavant l'homme ne s'est trouvé en face d'un défi comparable. Ce n'est plus le destin d'une civilisation qui est en jeu, mais le destin de l'humanité entière. Nous avons les moyens technologiques de réaliser les plus vieux rêves de l'humanité, mais aussi les pires cauchemars. Nous avons conquis la liberté de définir notre destin.
Il existe sous forme d'arme nucléaire la puissance requise pour anéantir le globe plus de dix fois.
La technologie nous donne la possibilité de concevoir et de réaliser dès aujourd'hui une société planétaire sans misère où l'homme sera dégagé des tâches laborieuses auxquelles il a été enchaîné depuis toujours. L'homme se distingue des animaux par sa puissance créative. Il est logique aujourd'hui que chacun puisse s'épanouir dans sa nature essentielle.
Nous n'avons guère le choix dans ce quitte ou double.
L'inconscience nous emmène sûrement et rapidement vers l'holocauste.
Nous nous sauverons par un élan de tout notre être au-delà des barrières culturelles et des égoïsmes qui nous éparpillent et nous précipitent vers le néant. La progression fulgurante des sciences et parallèlement la dégradation de la situation planétaire prouvent qu'il n'y a plus de délai.
À travers le développement rapide des moyens de communication, nous vivons tous branchés en direct cet ultime enjeu où les rêves et les cauchemars ancestraux de l'humanité se réalisent parallèlement.
Chaque jour, par les efforts que nous faisons dans le sens d'une pleine conscience de notre humanité, nous multiplions les chances de réussir.
Nous sommes aujourd'hui confrontés à l'obligation de nous comprendre au-delà des barrières liées aux races, aux civilisations et aux cultures.
Ce livre essaie de mettre en valeur la nouvelle approche de la réalité qui se révèle aujourd'hui à travers la prise de conscience de notre devenir planétaire.
Après la Chasse-Cueillette, l'Agriculture-Élevage et l'Industrie-Commerce sommes-nous en train de basculer dans un nouveau type de société basé sur la Création et la Communication ?
En quoi notre situation actuelle est-elle spécifique comparée aux étapes précédentes du développement de l'Homme ?

Le temps du changement
Aujourd'hui, rien n'est plus commun qu'une certaine anxiété devant l'évolution de plus en plus rapide de notre société.
La grande majorité des métiers de demain sont inconnus.
La jeune génération changera en moyenne cinq fois de domaine durant sa vie professionnelle.
De plus en plus se creuse un écart dangereux entre ceux qui savent tirer parti du changement et ceux qui, au contraire, subissent le changement d'une manière négative et s'effondrent.
Le changement affecte les individus mais aussi les entreprises et les Etats.
A chacun de ces niveaux, c'est la capacité d'innovation qui détermine l'aptitude à tirer parti du changement.
Ce livre est un outil pour aider à innover face au changement.
Changement = danger + possibilités
La réaction positive ou négative au changement dépend de la manière dont on l'envisage.
Certains n'y voient que la multiplication de dangers, d'autres de nouvelles opportunités. Le changement est en fait l'un et l'autre : danger et possibilités.
Les Etats, les entreprises, les individus, en ne se concentrant que sur les opportunités vivent une sorte de fuite en avant qui, bien qu'elle puisse paraître brillante et pleine de succès, n'en accumule pas moins des problèmes non réglés qui, à terme, sont appelés à saper l'apparence de réussite.
A l'inverse, ne voir que l'aspect dangereux fait tomber dans un défaitisme aveugle et sans issue. Ceux qui ne voient dans le changement que la source de tous les problèmes s'enlèvent les moyens de trouver des solutions venant de l'innovation.

Un outil pour affronter les dangers et saisir les possibilités
Le défi du changement est difficile à relever. Autrefois, les choses n'évoluant pas aussi vite, une solution technique pouvait être appliquée pendant de longues années tout en restant à la pointe du progrès. Aujourd'hui, les temps de vie des solutions se sont terriblement raccourcis. De nombreuses solutions deviennent caduques le temps de leur diffusion.
Le monde a toujours changé, mais il semblerait qu'il change de plus en plus vite.
La rapidité n'est pas seule en cause, il y a aussi une complexité grandissante.
Une langue comme le français produit chaque année sous forme de langage spécialisé l'équivalent quantitatif des termes qu'elle utilise dans le langage courant. Ainsi notre langue s'enrichit chaque année de l'équivalent d'une langue usuelle.
Un autre aspect de la complexité est le phénomène d'interdépendance multiple. Les spécialisations extrêmes, s'enfonçant comme des tunnels dans des secteurs inconnus de la connaissance, finissent par déboucher sur d'autres spécialisations formant de curieuses hybridations : biologie et informatique, physique et philosophie, histoire et mathématiques, etc.
Nous avons affaire à un foisonnement de connaissances de plus en plus spécialisées et interdépendantes.
Les problèmes que nous avons à affronter sont à l'image de nos connaissances, précis et sectoriels, comme l'énergie nucléaire, ils s'enracinent néanmoins dans la complexité multidimensionnelle de notre nouvelle société planétaire.
Le défi est difficile à relever. L'évolution est si rapide qu'elle ne laisse plus de temps à la réflexion. La complexité est si grande qu'aucune durée n'est suffisante pour la comprendre. Nous devons revoir notre rapport réflexion-action.
Le changement détruit nos points de repère, nos valeurs, et rend caducs les vieux réflexes.
Pourtant, rien de plus nécessaire que d'être pertinent face à l'actualité.
La tension monte créant une grande vague prête à éclater. Cette vague peut nous engloutir.
Mais c'est aussi une source d'énergie fabuleuse pour nous propulser.
Encore faut-il avoir une planche pour surfer et jouer avec cette vague, affronter les dangers et saisir les possibilités. Ce livre est cet outil. A la complexité, il répond par la simplicité et fournit les clés qui ouvrent à la compréhension du changement.
L'erreur des recettes
Les bouleversements apportés par le changement ont suscité un foisonnement de recettes.
Dans le domaine de la gestion d'Entreprise, il suffit d'ouvrir un journal spécialisé pour trouver un catalogue de recettes en réponse aux problèmes posés par l'actualité. La même tendance se retrouve démultipliée au niveau des individus, avec parfois une exploitation éhontée de ce phénomène.
Il y a recettes et recettes, certaines sont assimilables aux coups de massue qui règlent le problème et la douleur par perte de la conscience, d'autres sont une ouverture locale à court terme intéressante. Cependant, une recette consiste à suivre mécaniquement des directives préétablies et constitue finalement une prison et un aveuglement face aux dangers réels.
Chaque situation est particulière. La recette est une solution prêt-à-porter et s'ajuste mal. Il faut du sur mesure.
Les choses évoluant de plus en plus vite, l'élaboration d'une recette et de sa diffusion prenant du temps, les recettes deviennent caduques avant de pouvoir être utilisées.
Plus que jamais les recettes sont aujourd'hui de mauvaises solutions.
Ce livre n'est pas une recette. Là où les recettes offrent un parcours fléché, il propose une carte. À vous et à vous seul ensuite de décider de votre chemin et de votre but.

La planète du troisième millénaire est un livre qui analyse explicite les enjeux planétaires à l'aube de XXIème siècle en donnant des exemples concrets d'actions innovantes.

Ces enjeux sont essentiellement de trois ordres: économiques, sociales et écologiques. On retrouve là les trois piliers du développement durable tel qu'ils ont étaient définis dans le rapport Bruntland.

Au niveau économique l'enjeu est de définir ce que pourrait être une croissance dans un monde dont nous expérimentons pour la première fois la finitude globale. Cette nouvelle croissance économique passe impérativement par la décroissance de toute une série de secteurs économiques qui aujourd'hui empoisonnent effectivement la planète du fait de leur efficacité à extraire et purifier et répandre à l'échelle mondiale une multitude de substances artificielles difficilement recyclables par l'écosystème. Cela abouti à une pollution de l'air, de l'eau et de la terre, qui détruit massivement la vie végétale et animale et met en cause la pérennité de l'humanité elle même. Il est impératif aujourd'hui que l'ensemble de la chaine de production de biens matériels soit repensé dans ses fondements enfin d'éliminer, au niveau planétaire, ce processus toxique et cancérigène. L'ensemble de l'activité agricole et industriel est a repensé enfin d'assurer la santé durable des être humaines, des animaux et des plantes dans un contexte de biodiversité. Des approches se développent aujourd'hui à l'échelle mondiale avec une multitude d'expériences positives notamment : The Natural Step et Biomimicry. Il est possible aujourd'hui d'affirmer à travers les expériences positives en cour, que l'ensemble des solutions scientifiques et technologiques rendent possible une nouvelle croissance économique, qui non seulement cesse l'intoxication planétaire mais de plus permette un renouvellement de la biodiversité.

Ce qui freine ce processus de revitalisation, déjà pleinement engagé, c'est la concentration historique des capitaux dans le développement et le pérennisation du système économique toxique qui a prévalu antérieurement. Un système économique issu d'une vision étroite, mécaniste, instrumentale, héritée du 19ième siècle, une époque où les ressources planétaire semblaient inépuisables et la pollution par l'homme de son écosystème impossible.

La difficulté de cette ancien système économique à dégager aujourd'hui de la valeur et à continuer à être profitable aboutie à une concentration capitalistique croissante et au développement d'une bulle de spéculation financière artificielle et déconnectée de la réalité à l'origine de l'effondrement systémique de l'économie mondiale. Les états, pour répondre à court terme à cette crise, ont réagie par une émission massive de monnaie et par une amplification exponentielle de l'endettement. Cette réponse même si elle apparait bénéfique à cours terme crée inévitablement à moyen terme une inflation rampante, un appauvrissement grandissant du pouvoir achat de chacun et le discrédit du système monétaire mondiale.

La concentration des capitaux, la dévalorisation des monnaies, l'effondrement du pouvoir d'achat sont les facteurs qui structurent la crise sociale que nous traversons: appauvrissement rapide des plus pauvres, difficultés croissantes des classes moyennes et chute vertigineuse des actifs virtuels des plus riches.

Au niveau social une nouvelle logique d'alliance et de cohésion est à inventer. Elle passe par la revitalisation d'une démocratie participative locale et le déploiement d'un véritable débat sur les enjeux actuel mais aussi la réappropriation des moyens d'échanges par des modes créatifs aux structures originales et renouvelées. La multiplication des monnaies locales alternatives sont des illustrations de ce processus et sont intéressantes à analyser et à comprendre dans ce cadre.

Les expériences, qui se multiplient dans le monde, d'écovillages et d'écoquartiers sont des laboratoires nous permettant d'envisager des manières de vivre "verte" et "durable". Ces expériences nous donnent des pistes pour la transformation écologique, sociale et économique de nos campagnes et de nos villes. Soutenu par l'ONU, dans le cadre de leur travail de pionniers du développement durable, les écovillages et les écoquartiers ont tissé un réseau d'échange de leur connaissance qui permet d'identifier un ensemble de bonnes pratiques et de solutions économiques, sociales et écologiques dans les domaines les plus divers : habitat, recyclage des eux usées, énergies renouvelables, monnaies d'échanges locales, dynamique de communication communautaire, intégration solidaire intergénérationnelle, élaboration démocratique d'un projet collectif partagé et participatif , éducation intégrale toute au long de la vie, développement personnelle physique, émotionnelle et spirituelle, santé préventive naturelle et holistique, agriculture organique, industries vertes…..

Au niveau écologique la raréfaction des ressources minérales, végétales et animales, la pollution de l'air, de l'eau et de la terre, le changement climatique sont l'occasion exceptionnelle d'une prise de conscience de notre devenir collectif planétaire. De la même manière que notre citoyenneté dans le cadre des états nations a était forgée par la prise de conscience des limites du système féodale agraire, notre citoyenneté planétaire et le renouvellement de nos dialogues démocratiques émerge aujourd'hui de la prise de conscience des limites du système capitaliste industrielle.

Plusieurs centaines de milliers personnes et bientôt plusieurs millions sont et seront engagés dans la recherche d’un mode de vie plus écologique, plus socialement responsable, permettant le développement d’une économie locale dynamique et riche.

A un moment ou sur l’ensemble de la planète nous prenons conscience de la nécessite d’inventer un nouveaux mode de vie, l’intérêt de ce livre est d’aborder tout à la fois les questions philosophiques et théoriques, mais aussi les dimensions pratiques et opérationnelles.

C’est un livre de sensibilisation et de compréhension en profondeur des mutations contemporaines mais aussi de pistes de recherches-actions concrètes.

Dans le cadre de la révolution verte qui touche aujourd’hui l’ensemble de la planète, c’est un livre incontournable pour réaliser une véritable vie "durable".

Rassembler des cas concrets et expérimentaux.

Nous avons été amenés dans le cadre de nos recherches et pour le compte des équipes de direction qui nous demandaient d’éclairer leur décision stratégique à voyager de plus en plus régulièrement et intensément afin de rassembler des cas concrets, expérimentaux de transformation profonde des formalismes traditionnels.

A mesure que nous faisions ce travail d’exploration, parfois temporairement envahis par le doute et le scepticisme, nous avons été obligés de reconnaître que la réalité dépassait nos rêves les plus fous. Après avoir quitté les autoroutes bondées où circule une information banalisée, nous avons rejoint par des petits chemins de traverse une multitude de personnalités exceptionnelles et de réalisations étonnantes qui réenchantent le monde et ouvrent à l’humanité un avenir renouvelé et porteur d’espoir.

Dans ce livre nous aimerions témoigner de ces années de voyage à travers le monde et de ces rencontres du « quatrième type » . Dans ce livre, nous racontons des rencontres qui mixent trois dimensions : des rencontres avec des êtres humains, avec des idées et avec des organisations d’un type nouveau. Ces trois dimensions illustrent le caractère exemplaire de ces rencontres.

Ces rencontres mettent en scène des individus qui à travers un travail sur eux-mêmes original et singulier ont su inventer une nouvelle manière d’être au monde. Ces personnalités ont su cristalliser leur vie à travers des idées originales, structurées, à la fois profondes et opérationnelles. Ce qui nous intéresse tout particulièrement c’est de décrire comment ces idées se sont incarnées et comment elles ont donné naissance à des organisations réunissant parfois plusieurs milliers de personnes qui expérimentent ainsi en société une nouvelle manière de vivre, radicalement différente de tout ce qui a été connu jusqu’alors. Ces organisations peuvent être de simples familles mais aussi des entreprises, des services publics, des villes, des régions ou des continents.

Dans ce livre, nous décodons la dynamique des processus de mise en action et la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes. Nous soulignons comment les activités classiques apparemment difficiles à réinventer peuvent prendre des formes alternatives infiniment plus positives. Le cas de la prison de Delancey Street à San Francisco en Californie où chacun des prisonniers apprend à reprendre confiance en lui-même et à se restructurer positivement est un bon exemple dans le cadre des services publics. L’action auprès des enfants du Tamil Nadu du Père Ceyrac constitue un autre exemple où l’activité humanitaire est réinventée d’une manière originale.

Au-delà de la description détaillée de chacune de ces « rencontres », Notre objectif est d’analyser en quoi toutes ces expériences convergent et participent d’un certain nombre de constantes universelles mais aussi en quoi elles divergent et sont originales. Nous chercherons à dégager le caractère expérimental de ces laboratoires de l’évolution humaine et sociale afin de tirer parti d’expériences facilement transmissibles. Notre objectif est de rendre les mécanismes de ces expériences transparents afin que chacun puisse s’en emparer. Donner des repères d’émergences à partir duquel chacun pourra construire sa propre innovation.

Ce livre a un parti pris positif. Il est essentiel que l’humanité ait conscience des risques et des enjeux de notre époque. Nous avons dans nos livres précédents participé activement à la prise de consciences de ces risques et de ces enjeux. Cependant au moment où la transformation s’accélère et où le chaos systémique s’intensifie, il est plus important que jamais de savoir relever la tête et contempler au fond du ciel les étoiles qui nous guident.

Dans ce livre, nous décrivons les signes et formes d’une nouvelle civilisation en train d’émerger. Ou plutôt d’une multitude de civilisations car la complexité du futur qui est en train de naître est difficilement rapportable aux structurations simplistes du passé. Tout ce qui s’élève converge prédisait Teilhard de Chardin. Certes, ce livre en est le témoin, il y a une profonde unité dans cette multitude en émergence, mais aussi beaucoup de diversité, de créativité, d’altérité, de singularité. C’est toute la problématique de l’unité dans la diversité.

Perdus aux quatre coins du globe des aventuriers réinventent et reconstruisent. Profondément originaux, ils sont pourtant intensément en harmonie les uns avec les autres. Ce livre est le témoignage de cette unité dans la diversité et de ce miracle planétaire où chacun en se réinventant trouve au plus profond de lui-même l’unité cosmique avec le Tout. L’action est alors une méditation et la méditation au cœur de l’action. Dans cette nouvelle conscience élargie, l’amour de l’autre dans son altérité, l’intensité de la conscience à l’instant présent, l’originalité créative d’instants en instants, l’ouverture en abîme à l’infini sont les points cardinaux d’un nouveau savoir être.

Cette nouvelle humanité n’est pas enfermée dans la rationalité, l’idéologie, le mental qui ont marqué la civilisation industrielle. Ce que nous découvrons c’est un être humain qui laisse parler son amour, ouvre son cœur, apprend à vivre ses émotions et vit d’instants en instants en connexion avec son inspiration.

Nulle nécessité d’organisation massive, de propagande, de bruit et de violence dans cette révolution là, car elle est en train de germer non pas dans nos têtes mais dans nos cœurs. Ce n’est pas une libération des corps dont il s’agit mais un réveil des sentiments. Tout se passe dans le silence de l’âme, lorsque celle-ci n’ayant pu trouvée dans le raisonnement et la matière aucune solution, se retourne vers l’esprit et s’ouvre à la conscience de l’infini.


Un témoignage politique au delà du "politique"

Corinne Lepage, député européenne a bien compris ces enjeux lorsqu'elle explique :

La réalité est qu’il existe aujourd’hui deux manières de voir le monde.

La première consiste à adapter à la marge (plus ou moins grande) le système actuel. Cette conception a pour elle le mérite du pragmatisme et le succès qu’elle rencontre encore (qui peut se mesurer au succès des droites européennes lors des dernières élections) s’explique par une forme de sécurité virtuelle qu’elle offre. On connaît ce qui était et on espère y retourner avec des améliorations que chacun apprécie en fonction de sa situation personnelle. La locution « retour de la croissance » est le talisman de cette vision que partagent libéraux et socialistes attachés à un système productiviste, dans lequel la dégradation des ressources naturelles et de la qualité, voire la dignité de vie, sont secondes par rapport au progrès économique qui doit porter avec lui le progrès social.



La seconde manière est celle du XXIe siècle. Elle repose sur l’acceptation de « l’enfermement planétaire », pour reprendre l’expression d’André Lebeau, c’est-à-dire de la finitude du monde qui exige de repenser en totalité nos modes de production et de consommation mais aussi notre comptabilité et notre organisation. L’évolution soutenable, qui impose de définir, en fonction du caractère durable ou non de l’activité, sa pérennité et sa trajectoire, est seule à même de répondre au défi majeur du XXIe siècle, celui de la survie de l’humanité. Dans cette seconde vision, qui est destinée au cours de ce siècle à devenir la première, la « politique autrement » comme le « vivre autrement » deviennent la pierre angulaire de cette nouvelle construction politique pour laquelle nul ne peut prétendre à la légitimité pour la bonne et simple raison que tout est à écrire et à faire. Le processus décisionnel, et avant lui conceptuel, doit donc suivre de nouvelles voies, combinant le « bottom up » et le « top down », autrement dit imaginant une double dynamique partant de la base et du sommet, dans une organisation qui n’a plus rien à voir avec, en particulier, la structure d’apparatchiks des partis politiques, qui se partagent des postes d’autant moins nombreux que le cumul des mandats reste une réalité bien française. La décentralisation économique, énergétique, politique est au cœur de cette deuxième voie dans un rapport entre global et local qui doit être revisité pour faire du territoire non plus le réceptacle des décisions prises dans le cadre mondialisé, mais la première pierre d’une construction qui s’inscrit dans un mouvement global. La transparence des choix, la probité des acteurs, un Etat de droit effectif et efficace sont la garantie du système.



Entre ces deux visions du monde, la question n’est pas de se reconnaître de droite ou de gauche en fonction de critères qui sont obsolètes puisqu’ils reposent sur un présupposé commun : la croissance infinie. La question est de savoir si les choix du XXe siècle peuvent être prolongés ou si le XXIe siècle est radicalement nouveau. Oui, le choix est binaire entre Anciens et Modernes, mais il transcende les partis traditionnels et conduit à l’émergence d’une nouvelle force, démocratique et écologiste, solidaire et humaniste, qui reste à construire.
"


L’auteur Michel Saloff Coste :

« Mon objectif est de sensibiliser un large public aux grandes transformations sociétales que nous allons vivre afin que chacun puisse se préparer et saisir toutes les opportunités possibles en participant positivement à la construction de la civilisation future. Quelles sont les grandes tendances qui structurent l'évolution planétaire ? Quels sont les changements nécessaires en termes de culture, management, système et structure ? Comment concilier développement économique, développement social et développement durable ? »

Michel Saloff-Coste nous fait découvrir les enjeux technologiques, économiques et sociaux liés au passage de la "Société Industrielle" à la "Société de l’Information". Il s'est attaché à mieux comprendre les grands vecteurs de transformation qui métamorphosent notre civilisation. Comment les individus, les entreprises, les états et la planète peuvent-ils s'articuler ensemble dans un avenir viable et harmonieux ?

Michel Saloff-Coste a animé des rencontres mensuelles au Centre d'Evaluation et de Prospective du Ministère de la Recherche et de la Technologie et a été consultant et directeur de recherche dans le cadre du groupe de consulting international Bossard devenu aujourd'hui Capgemini.
Fondateur de MSC ET ASSOCIES, une société de conseil spécialisée dans l’anticipation des évolutions en termes de Management, Stratégie et Communication. mscetassocies.free.fr. Il anime depuis plus de vingt ans la démarche stratégique de grandes organisations mais aussi des entreprises de tailles moyennes et des start-ups.

Il est l’initiateur en France du Club de Budapest, un réseau international de réflexion sur les enjeux du futur réunissant des personnalités comme Vaclav Havel, Michael Gorbatchev, Peter Ustinov, Elie Wiesel, Arthur Clarke, Edgar Mitchel, Edgar Morin, le Dalai Lama et Maurice Béjart. clubofbudapest.org

Il a été fondateur et administrateur de la société de capital risque New Cap Invest entre 1995 et 2005. Il a participé à de nombreuses créations d'entreprises qui ont généré des d'emplois en développant de nouveaux services et produits innovants. Il a enseigné en France dans le cadre de HEC et Science Po et ses conférences en Europe, en Amérique et en Asie ont touché plusieurs milliers de personnes.

Ce livre s'inscrit dans le cadre d'un cycle de recherche, d'expérimentation et de publications développé depuis plus de trente ans sur les grands enjeux contemporain. Ces travaux ont donné lieu à des débats avec des milliers de personnes au cours de nombreuses conférences en Europe, Amérique et Asie.
De nombreux livres ont cristallisé les étapes clés de ce processus de réflexion :
Le premier La post-histoire traite de la question de la "fin de l'histoire". Cet essai explore les caractéristiques du monde contemporain et explique la difficulté de dégager aujourd'hui une vision historique et prospective du fait de la multiplicité des systèmes de représentation et des points de vue qui caractérisent nos cultures dites "post-modernes".
Le second livre Le management du troisième millénaire analyse les grandes mutations qui ont marqué l'évolution humaine d'un point de vue structuraliste et introduit une grammaire qui permet d'articuler et de faciliter la conjugaison des différents systèmes de représentation caractéristiques de notre époque. Ce livre décrit les grandes transformations qui impactent individus et entreprises suite à l'importance croissante de la création et de la communication. Devenu un livre de référence il a été édité en 1987 et réédité en 1990, 2000 et 2005.
Le troisième livre Les horizons du futur édité en 2000 explore de manière prospective dix tendances paradoxales susceptibles de définir les contours de notre avenir. Ce livre que Michel Saloff-Coste a élaboré avec Carine Dartiguepeyrou conjugue, essai prospectif, poésie et peinture.
Le quatrième livre Trouver son génie, édité en 2005 donne des pistes d'actions pour révéler ses talents en développant sa créativité et son inspiration.
Enfin, Le dirigeant du troisième millénaire édité en 2006 et Le DRH du troisième millénaire, édité en 2007 et réédité en 2009, abordent les enjeux humains dans l’entreprise.

La structure et le plan détaillé du livre :

Remerciements

INTRODUCTION:
Présentation du livre.
Le contexte planétaire actuel et les enjeux.
Les scénarios blanc, rouge, bleue, noir et le scénario vert.
Les grandes sous-parties du livre
Limite et développement de ce livre et recherches à venir.
Comment ce livre a été réalisé : trente ans de recherches, lieux, personnes, idées clefs.

PREMIERE PARTIE : LE PASSÉ. COMPRENDRE L'ÉVOLUTION HUMAINE

Une des manières de maîtriser son présent et son futur consiste à tirer le maximum d'enseignement du passé. Pour comprendre et anticiper sur les grandes tendances actuelles, nous devons connaître leur origine et leur plus ou moins grand enracinement dans le passé. Sans une connaissance approfondie et claire dans ce domaine, il est difficile de distinguer la répétition de l'émergence d'éléments nouveaux. Il est difficile de distinguer une tendance légère et sans lendemain d'une tendance lourde dont l'enracinement dans l'histoire garantit un développement et une continuité. Ce regard dans le rétroviseur de l'histoire peut nous permettre de mesurer l'ampleur de la rupture que nous sommes en train de vivre. Cette première partie est introductive et contextuelle. Elle résume de manière synthétique les vingt ans de recherche qui nous amène aujourd’hui à écrire ce livre. Cette première partie est l’occasion d’expliciter le contexte global dans lequel l'évolution prend place. Nous évoquons les risques majeurs issus de la mondialisation planétaire. Nous rappelons des transformations économiques, sociologiques, culturels, écologiques et technologiques qui caractérisent notre époque. De cette manière nous élaborons un outil d'analyse structurelle de l'évolution.

La première partie du livre nous permet de comprendre les philosophies qui ont dominés chaque grande vague de civilisation et d’étudier les caractéristiques de la philosophie contemporaine en train d’émerger.

Histoires des théories et théories de l'histoire.
Une courte histoire de l'évolution humaine, des systèmes de valeur et du rapport au temps.
Les trois vagues de civilisations
Description de différentes dimensions de la crise actuelle
Le passage d'une vision "étroite" du monde a une vision "élargie"
Les différents scénarios de crise et le scénario vert.
Le développement durable comme nouvelle "épistémé".
L'émergence historique de la philosophie systémique, holistique et intégrale.
L'évolution des sciences, des arts, de la philosophie et du rapport au spirituel.

DEUXIEME PARTIE : LE PRÉSENT. L'HOMME FRACTAL ET LA THEORIE INTEGRALE DES CHAMPS DE RÉALITÉS. ETRE LE CHANGEMENT QUE NOUS VOULONS VOIR ADVENIR.
Forts d'une compréhension globale du passé, nous pouvons saisir la spécificité du changement actuel et offrir une nouvelle vision de l'identité humaine et de la vie contemporaine. Cette nouvelle vision sert simultanément à explorer le domaine de la conscience et à conquérir une efficacité plus grande dans la vie concrète. Le concept de "champ de réalité" réunifie le monde intérieur et le monde extérieur. Dans cette deuxième partie du livre, nous apprenons à interagir simultanément sur ces deux niveaux habituellement séparés et à conquérir une meilleure harmonie. Ces mêmes outils peuvent être appliqués non seulement au niveau individuel mais aussi dans le cadre d'une entreprise, d'un État ou de la planète tout entière. Cette deuxième partie est illustrée par des cas réelle. Chaque expérience est décrite de manière phénoménologique. Nous essayons de rendre compte de la manière la plus sincère et détaillée ce que nous avons observé et ressenti, ce qui nous a inspiré. Il ne s’agit pas d’une description désincarnée apparemment objective. Notre objectivité relative est fondée par notre capacité à avoir explicité préalablement dans la première partie nos a priori conceptuels et méthodologiques et le contexte de notre démarche. Ce livre est un témoignage d’inter-subjectivités : un regard original sur une expérience originale. De la même manière que nos interlocuteurs sont engagés dans une démarche de sens dans leur activité, nous le sommes aussi à travers le projet de ce livre. Ces témoignages sont le résultat de ce dialogue entre des personnalités engagées à la fois dans la réflexion et l’action. Une partie du texte est consacrée à la description de l’expérience, une autre partie laisse la place à un verbatim qui synthétise le dialogue que nous avons eu avec la ou les parties prenantes du projet. Nous terminons cette mise en forme écrite de « l’expérience » par une analyse et mise en perspective de sa singularité.

La deuxième partie du livre explicite la culture contemporaine et explore la nouvelle identité de l’être humain. Dans cette deuxième partie nous voyons comment l’individu, l’entreprise mais aussi la vie en société dont en train de profondément se transformer à travers une certain nombre d’expériences pionnières.

La nouvelle identité humaine culturelle et sociale dans le contexte philosophique systémique, holistique et intégrale.
L'identité fractale : la multiplication contemporaine des champs de réalités et des systèmes de représentations.
La nécessité d'apprendre a passer d'un système de représentation a un autre
Les trois niveaux de complexité
Cristallisation et transformation
Savoir évoluer mais aussi trouver son équilibre.
La plaine conscience et la vie saine.

Cas concret d'expérience de développement durable et dimensions économiques, sociales et écologiques
Familles et individus.
Organisation et entreprises .
Ecovillage : Auroville, Findhorn, Tamera, Damadur, Ecoville et Ecocartier
Bio-régions: les pays nordique
Politique continentale : Europe, Amérique, Asie.

Le cas de Global Ecovillage Network "GEN" et les connaissances développer par ce réseau d'écovillage et d'écoquartiers

Aux niveaux individuel et sociale
La créativité et l’épanouissement personnel.
Le respect des cultures et la communication interculturelle.
L’éducation respectueuse de la singularité de chacun et de toutes les dimensions de l’être.
L’éducation tout au long de la vie
La construction participative d’une communauté de sens
La résolution des conflits
La communication non violente
La communication inter générationnelle
L’intégration des différences, âge, sexe, culture et compétence.
Les médecines naturelles et allopathiques

Aux niveaux économique et urbain
La dynamisation de l ‘économie locale
Les nouvelles approches de la monnaie et des économies
Les industries vertes
Le recyclage des déchets
L'habitat écologique
L’énergie renouvelable
Le traitement des eaux usé par les plantes
L’agriculture organique et la permaculture
La reforestation
La restauration de la qualité biologique de la terre
La biodiversité
Le design et le développement d’un éco village, l’urbanisation d’une éco ville, le développement d’une écorégion.

TROISIEME PARTIE : LE FUTUR. LE DÉVELOPPEMENT DES POTENTIELS

Quand on a compris comment s'articule le présent, on peut dégager des perspectives futures qui soient positives. Nous explorons dans cette troisième partie les possibilités qu'offre le développement des potentiels pour chacun de nous, mais aussi pour les entreprises, la vie en société et la planète. De même que la première partie du livre décrypte notre passé, la troisième partie : " Le Développement des Potentiels " éclaire l'avenir. Cette partie du livre donne des points de repère majeurs quant aux évolutions futures. Ainsi, nous pouvons mieux nous positionner, mieux affronter les difficultés et tirer parti des nouvelles possibilités. Nous pouvons distinguer les routes, aujourd'hui larges mais sans issue, des chemins à peine tracés, appelés à devenir les grandes voies de demain. En anticipant sur le futur, chacun se met en position d'échapper au mieux au danger du changement, tout en étant en parfaite situation pour être parmi les premiers à pouvoir utiliser les ouvertures nouvelles. La troisième partie permet de souligner et d’analyser de manière structuraliste les grandes caractéristiques transversales qui nous permettent d'anticiper des tendances futures. Cette dernière partie du livre met en scène l’harmonie et l’unité qui émergent de la diversité des expériences décrites. C’est l’occasion de dégager de manière explicite comment chacun d’entre nous peut s’inspirer de ce livre pour transformer sa vie et devenir un acteur positif de la « révolution silencieuse ». C’est l’occasion de prendre conscience que nous sommes appelés chacun en révélant notre génie à devenir des acteurs majeurs de la construction

La troisième partie du livre nous donne les grandes lignes d’un certain nombre de visions possible du futur et nous invite de devenir acteur et inventeur de ce futur à travers le développement de notre potentiel individuel et familiale, mais aussi à travers le développement et la transformation de nos entreprises, de nos pays, de nos continents et de la planète en générale.

Ce que nous pouvons faire et ce qui se fait à titre individuel
Ce que nous pouvons faire et ce qui se fait au niveau de l’entreprise
Ce que nous pouvons faire et ce qui se fait en tant que nation
Ce que nous pouvons faire et ce qui se fait au niveau continental
Ce que nous pouvons faire et ce qui se fait au niveau planétaire
Dix grandes tendances du futur pour élargir notre vision

QUATRIEME PARTIE : GUIDE PRATIQUE ET RESSOURCES .
Annuaire
Index
Biographie
Bibliographie

Détails techniques
Objectif : livre de 200-240 pages.

Planning
Visites réalisées : Auroville, Findhorn, Tamera.
Rédaction : 2009 2010.
Publication : 2011.

Promotion
Avant la parution :
- La constitution d’un groupe de réflexion
- L’organisation de réunions de ce groupe sous la forme notamment de dîners, d’une université d’été, et d’un séminaire résidentiel, avec mention faite du projet d’ouvrage à chaque occasion.
- Nombreuses conférences sur cette thématique.
- Université Intégrale de Paris.
Après la parution :
- Nombreuses conférences sur cette thématique
- Université Intégrale de Paris
- Facebook, Blog, etc.……..

MANIFESTO ON THE SPIRIT OF
PLANETARY CONSCIOUSNESS

PREAMBLE: The New Requirements of Thought and Action

1. In the closing years of the 20th century, we have reached a crucial juncture in our history. We are on the threshold of a new stage of social, spiritual and cultural evolution, a stage that is as different from the stage of the earlier decades of this century as the grasslands were from the caves, and settled villages from life in nomadic tribes. We are evolving out of the nationally based industrial societies that were created at the dawn of the first industrial revolution, and heading toward an interconnected, information-based social, economic and cultural system that straddles the globe. The path of this evolution is not smooth: it is filled with shocks and surprises. This century has witnessed several major shock waves, and others may come our way before long. The way we shall cope with present and future shocks will decide our future, and the future of our children and grandchildren.

2. The challenge we now face is the challenge of choosing our destiny. Our generation, of all the thousands of generations before us, is called upon to decide the fate of life on this planet. The processes we have initiated within our lifetime and the lifetime of our fathers and grandfathers cannot continue in the lifetime of our children and grandchildren. Whatever we do either creates the framework for reaching a peaceful and cooperative global society and thus continuing the grand adventure of life, spirit and consciousness on Earth, or sets the stage for the termination of humanity's tenure on this planet.

3. The patterns of action in today's world are not encouraging. Millions of people are without work; millions are exploited by poor wages; millions are forced into helplessness and poverty. The gap between rich and poor nations, and between rich and poor people within nations, is great and still growing. Though the world community is relieved of the specter of superpower confrontation and is threatened by ecological collapse, the world's governments still spend a thousand billion dollars a year on arms and the military and only a tiny fraction of this sum on maintaining a livable environment.

4. The militarization problem, the developmental problem, the ecological problem, the population problem, and the many problems of energy and raw materials will not be overcome merely by reducing the number of already useless nuclear warheads, nor by signing politically softened treaties on world trade, global warming, biological diversity, and sustainable development. More is required today than piecemeal action and short-term problem-solving. We need to perceive the problems in their complex totality – and grasp them not only with our reason and intellect, but with all the faculties of our insight and empathy. Beyond the powers of the rational mind, the remarkable faculties of the human spirit embrace the power of love, of compassion, and of solidarity. We must not fail to call upon their remarkable powers when confronting the task of initiating the embracing, multi-faceted approaches that alone could enable us to reach the next stage in the evolution of our sophisticated but unstable and vulnerable socio-technological communities.

5. If we maintain obsolete values and beliefs, a fragmented consciousness and a self-centered spirit, we also maintain outdated goals and behaviors. And such behaviors by a large number of people would block the entire transition to an interdependent yet peaceful and cooperative global society. There is now both a moral and a practical obligation for each of us to look beyond the surface of events, beyond the plots and polemics of practical policies, the sensationalistic headlines of the mass media, and the fads and fashions of changing lifestyles and styles of work – an obligation to feel the ground swell underneath the events and perceive the direction they are taking: to evolve the spirit and the consciousness that could enable us to perceive the problems and the opportunities – and to act on them.

A Call For Creativity And Diversity

6. A new way of thinking has become the necessary condition for responsible living and acting. Evolving it means fostering creativity in all people, in all parts of the world. Creativity is not a genetic but a cultural endowment of human beings. Culture and society change fast, while genes change slowly: no more than one half of one percent of the human genetic endowment is likely to alter in an entire century. Hence most of our genes date from the stone age or before; they could help us to live in the jungles of nature but not in the jungles of civilization. Today's economic, social and technological environment is our own creation, and only the creativity of our mind – our culture, spirit and consciousness – could enable us to cope with it. Genuine creativity does not remain paralyzed when faced with unusual and unexpected problems but confronts them openly, without prejudice. Cultivating it is a precondition of finding our way toward a globally interconnected society in which individuals, enterprises, states, and the whole family of peoples and nations could live together peacefully, cooperatively, and with mutual benefit.

7. Sustained diversity is another requirement of our age. Diversity is basic to all things in nature and in art: a symphony cannot be made of one tone or even played by one instrument; a painting must have many shapes and perhaps many colors; a garden is more beautiful if it contains flowers and plants of many different kinds. A multicellular organism cannot survive if it is reduced to one kind of cell – even sponges evolve cells with specialized functions. And more complex organisms have cells and organs of a great variety, with a great variety of mutually complementary and exquisitely co-ordinated functions. Cultural and spiritual diversity in the human world is just as essential as diversity in nature and in art. A human community must have members that are different from one another not only in age and sex; but also in personality, color and creed. Only then could its members perform the tasks that each does best, and complement each other so that the whole formed by them could grow and evolve. The evolving global society would have great diversity, were it not for the unwanted and undesirable uniformity introduced through the domination of a handful of cultures and societies. Just as the diversity of nature is threatened by cultivating only one or a few varieties of crops and husbanding only a handful of species of animals, so the diversity of today's world is endangered by the domination of one, or at the most a few, varieties of cultures and civilizations.


8. The world of the 21st century will be viable only if it maintains essential elements of the diversity that has always hallmarked cultures, creeds, economic, social and political orders as well as of ways of life. Sustaining diversity does not mean isolating peoples and cultures from one another: it calls for international and intercultural contact and communication with due respect for each other’s differences, beliefs, lifestyles and ambitions. Sustaining diversity also does not mean preserving unequality, for equality does not reside in uniformity, but in the recognition of the equal value and dignity of all peoples and cultures. Creating a diverse yet equitable and intercommunicating world calls for more than just paying lip-service to equality and just tolerating each other’s differences. Letting others be what they want “as long as they stay in their corner of the world”, and letting them do what they want “as long as they don’t do it in my backyard” are well-meaning but inadequate attitudes. As the diverse organs in a body, diverse peoples and cultures need to work together to maintain the whole system in which they are a part, a system that is the human community in its planetary abode. In the last decade of the 20th century, different nations and cultures must develop the compassion and the solidarity that could enable all of us to go beyond the stance of passive tolerance, to actively work with and complement each other.

C. A Call for Responsibility

9. In the course of the 20th century, people in many parts of the world have become conscious of their rights as well as of many persistent violations of them. This development is important, but in itself it is not enough. In the remaining years of this century we must also become conscious of the factor without which neither rights nor other values can be effectively safeguarded: our individual and collective responsibilities. We are not likely to grow into a peaceful and cooperative human family unless we become responsible social, economic, political, and cultural actors.

10. We human beings need more than food, water, and shelter; more even than remunerated work, self-esteem, social acceptance. We also need something to live for: an ideal to achieve, a responsibility to accept. Since we are aware of the consequences of our actions, we can and must accept responsibility for them. Such responsibility goes deeper than many of us may think. In today's world all people, no matter where they live and what they do, have become responsible for their actions as
– private individuals;
– citizens of a country;
– collaborators in business and the economy;
– member of the human community;
– and persons endowed with mind and consciousness.

• As individuals, we are responsible for seeking our interests in harmony with, and not at the expense of, the interests and wellbeing of others; responsible for condemning and averting any form of killing and brutality, responsible for not bringing more children into the world than we truly need and can support, and for respecting the right to life, development, and equal status and dignity of all the children, women, and men who inhabit the Earth.

• As citizens of our country, we are responsible for demanding that our leaders beat swords into ploughshares and relate to other nations peacefully and in a spirit of cooperation; that they recognize the legitimate aspirations of all communities in the human family; and that they do not abuse sovereign powers to manipulate people and the environment for shortsighted and selfish ends.

• As collaborators in business and actors in the economy, we are responsible for ensuring that corporate objectives do not center uniquely on profit and growth, but include a concern that products and services respond to human needs and demands without harming people and impairing nature; that they do not serve destructive ends and unscrupulous designs; and that they respect the rights of all enterpreneurs and enterprises who compete fairly in the global marketplace.

• As members of the human community, it is our responsibility to adopt a culture of non-violence, solidarity, and economic, political and social equality, promoting mutual understanding and respect among people and nations whether they are like us or different, demanding that all people everywhere should be empowered to respond to the challenges that face them with the material as well as the spiritual resources that are required for this unprecedented task.

• And as persons endowed with mind and consciousness, our responsibility is to encourage comprehension and appreciation for the excellence of the human spirit in all its manifestations, and for inspiring awe and wonder for a cosmos that brought forth life and consciousness and holds out the possibility of its continued evolution toward ever higher levels of insight, understanding, love, and compassion.

A Call for Planetary Consciousness

11. In most parts of the world, the real potential of human beings is sadly underdeveloped. The way children are raised depresses their faculties for learning and creativity; the way young people experience the struggle for material survival results in frustration and resentment. In adults this leads to a variety of compensatory, addictive, and compulsive behavior. The result is the persistence of social and political oppression, economic warfare, cultural intolerance, crime, and disregard for the environment. Eliminating social and economic ills and frustrations calls for considerable socio-economic development, and that is not possible without better education, information, and communication. These, however, are blocked by the absence of socio-economic development, so that a vicious cycle is produced: underdevelopment creates frustration, and frustration, giving rise to defective behaviors, blocks development. This cycle must be broken at its point of greatest flexibility, and that is the development of the spirit and consciousness of human beings. Achieving this objective does not preempt the need for socioeconomic development with all its financial and technical resources, but calls for a parallel mission in the spiritual field. Unless people's spirit and consciousness evolves to the planetary dimension, the processes that stress the globalized society/nature system will intensify and create a shock wave that could jeopardize the entire transition toward a peaceful and cooperative global society. This would be a setback for humanity and a danger for everyone. Evolving human spirit and consciousness is the first vital cause shared by the whole of the human family.

12. In our world static stability is an illusion, the only permanence is in sustainable change and transformation. There is a constant need to guide the evolution of our societies so as to avoid breakdowns and progress toward a world where all people can live in peace, freedom and dignity. Such guidance does not come from teachers and schools, not even from political and business leaders, though their commitment and role are important. Essentially and crucially, it comes from each person himself and herself. An individual endowed with planetary consciousness recognizes his or her role in the evolutionary process and act responsibly in light of this perception. Each of us must start with himself or herself to evolve his or her consciousness to this planetary dimension; only then can we become responsible and effective agents of our society’s change and transformation. Planetary consciousness is the knowing as well as the feeling of the vital interdependence and essential oneness of humankind, and the conscious adoption of the ethics and the ethos that this entails. Its evolution is the new imperative of human survival on this planet.

Browse This Group

Similar Groups

This is a Vimeo Group. Groups allow you to create mini communities around the things you like. Check out other interesting groups. Groups