Jérôme Thomas Studio Plus

Joined
PARIS-STRASBOURG-NANCY

User Stats

Profile Images

User Bio

Après l'école supérieure des Beaux-Arts de Nancy, l'accademia Di Brera de Milan et le Fresnoy Studio National des Arts Contemporain de Tourcoing, il expérimentera plusieurs dizaines de projets de films réalisés sur support pellicule ou tournés en vidéo. À rebours des tentations ultra-réalistes de toute une iconographie populaire portée par la télévision et la publicité, les images polysémiques de Jérôme Thomas sont toujours soigneusement calculées pour traduire une atmosphère particulière, et suffisamment en proie à des énergies flottantes pour laisser place à toutes les projections individuelles. Comme si l'œuvre était un travail de pensée autour d'une catastrophe possible : trou dans l'espace-temps (Entropie), constitution d'un labyrinthe architectural aspirant à l'enfermement des corps (Kajsa), ville déshumanisée et menaçante (Kyoto), lycée désert enfermant les sons de ses usagés (qui est absent ?), ancienne mine aux décors apocalyptiques (mémoire d’eau) ETC. Chaque fois cependant, il s'agit d'éviter l'inflation anecdotique du particulier, du local, et de préserver le caractère d'abstraction d'une entreprise qui consiste moins à “raconter une histoire” qu'à proposer une méditation sur le sentiment diffus de mondes parallèles (...).
Anne Tronche, critique française.

Depuis 2003, son travail a été présenté dans plus de 300 festivals et réseaux artistiques internationaux comme la quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes à deux reprises ou encore le golden horse festival de Taïpé. Il est aussi professeur de cinéma et vidéo depuis 2007 à la Haute école des Arts du Rhin de Strasbourg.