Meera, Kavita, Shanti et les autres : en Inde... un journal singulier