Renaud Lavillenie, l'élévation