1. Alie Sin (Partie 2) — Stéréo-Séquence - Épisode 10

    03:51

    from Collectif A4 / Added

    295 Plays / / 0 Comments

    Stéréo-Séquence Épisode 10 Alie Sin - Singing in a shark pit Photos exclusives prisent lors du tournage de cet épisode disponible sur le site officiel de Stéréo-Séquence http://stereo-sequence.com/episodes/ep10 Produit et réalisé par le Collectif A4 www.collectifa4.com C’était une de ces soirées d’août qui tiennent à se faire ambassadrices de l’automne qui, fidèle au poste, prendra la relève sous peu. Compte tenu d’un ciel précaire qui risquait de se déverser sur musiciens, photographes et matériel, le jardin Saint-Roch et son agora couverte se sont vu attribuer le point de rendez-vous. Le firmament a promis d’être clément et la pluie de s’abstenir, ce qui a permis de déplacer le lieu de tournage juste au-dessus, comme prévu. Juché aux côtés de l’ascenseur du Faubourg, un vent du nord semble nous souligner le fait qu’on aurait tous dû enfiler un habit de panda. Admirateurs, amis et cowboys en quantité non négligeable tapissent la demi-lune que forme la rambarde du belvédère. Impossible de douter de l’authenticité de leur affection pour Alie Sin, alors qu’à la troisième pièce, nous aurons la chance de les voir chanter en cœur. Mais pour l’instant, ils restent visiblement timides. Alors qu’en bas c’était la pluie, ici, notre éventuelle menace s’avère la police et les quelques habitants des condos avoisinants qui semblent ennuyés par notre présence. La brise emporte les quelques canettes de Pabst vides abandonnées sous le banc de parc. Des motocyclistes se joignent aux fans à la dernière composition et agrémentent la mélodie d’un vertueux solo de moto. Entre deux gorgées de sangria prête à boire, le panda ne cesse de headbanger sa grosse tête de mascotte. Normal, puisque personne n’a su rester froid au rythme des rengaines qui ont réchauffé mes doigts glacés et qui, de connivence avec les lampadaires qui surplombent la ville au-dessous, ont illuminé la noirceur de cette nuit du 11 août. — Sophie Berthiaume www.Jackalop.com

    + More details
    • Alie Sin — Stéréo-Séquence - Épisode 10

      04:29

      from Collectif A4 / Added

      694 Plays / / 0 Comments

      Stéréo-Séquence Épisode 10 Alie Sin - Atwater Music Photos exclusives prisent lors du tournage de cet épisode disponible sur le site officiel de Stéréo-Séquence http://stereo-sequence.com/episodes/ep10 Produit et réalisé par le Collectif A4 www.collectifa4.com C’était une de ces soirées d’août qui tiennent à se faire ambassadrices de l’automne qui, fidèle au poste, prendra la relève sous peu. Compte tenu d’un ciel précaire qui risquait de se déverser sur musiciens, photographes et matériel, le jardin Saint-Roch et son agora couverte se sont vu attribuer le point de rendez-vous. Le firmament a promis d’être clément et la pluie de s’abstenir, ce qui a permis de déplacer le lieu de tournage juste au-dessus, comme prévu. Juché aux côtés de l’ascenseur du Faubourg, un vent du nord semble nous souligner le fait qu’on aurait tous dû enfiler un habit de panda. Admirateurs, amis et cowboys en quantité non négligeable tapissent la demi-lune que forme la rambarde du belvédère. Impossible de douter de l’authenticité de leur affection pour Alie Sin, alors qu’à la troisième pièce, nous aurons la chance de les voir chanter en cœur. Mais pour l’instant, ils restent visiblement timides. Alors qu’en bas c’était la pluie, ici, notre éventuelle menace s’avère la police et les quelques habitants des condos avoisinants qui semblent ennuyés par notre présence. La brise emporte les quelques canettes de Pabst vides abandonnées sous le banc de parc. Des motocyclistes se joignent aux fans à la dernière composition et agrémentent la mélodie d’un vertueux solo de moto. Entre deux gorgées de sangria prête à boire, le panda ne cesse de headbanger sa grosse tête de mascotte. Normal, puisque personne n’a su rester froid au rythme des rengaines qui ont réchauffé mes doigts glacés et qui, de connivence avec les lampadaires qui surplombent la ville au-dessous, ont illuminé la noirceur de cette nuit du 11 août. — Sophie Berthiaume www.Jackalop.com

      + More details
      • Anamanaguchi | A Take Away Show | Airbrushed

        04:39

        from La Blogotheque / Added

        29.1K Plays / / 9 Comments

        Images by Derrick Belcham Sound by Nora Bouazzouni Produced by Nora Bouazzouni for La Blogotheque NxNE 2010, Toronto nxne.com Read the story blogotheque.net/NxNE-Blogotheque-Series-Part-Two (FR) (EN) myspace.com/anamanaguchi

        + More details
        • Ariane Moffatt— Stéréo-Séquence - Épisode 33

          04:54

          from Collectif A4 / Added

          2,035 Plays / / 0 Comments

          Stéréo-Séquence Épisode 33 Ariane Moffatt - Artifacts Filmé lors de l'édition 2012 du festival de la chanson de Tadoussac. Photos exclusives prises lors du tournage de cet épisode disponible sur le site officiel de Stéréo-Séquence http://stereo-sequence.com/episodes/ep33 C’est vendredi en fin d’après midi et il fait un soleil de plomb sur la plage de Tadoussac. Le ciel et la mer se perdent dans un bleu d’azur. C’est les pieds dans le sable et du sable dans les pieds que nous attendons Ariane Moffatt. Oui, c’est vrai, il y a des choses pires dans la vie… Il est 17h30, le soleil commence à baisser et la lumière devient de plus en plus belle. Le téléphone sonne et Ariane m’annonce les détails du devis technique : un mini-synthé; un moog sur ipad; une guitare et un snare. Et c’est à ce moment que l’impatience d’enregistrer une version aussi unique d’une de ses chanson me gagne… Je fais donc les cent pas près du minuscule chalet rose et de ses occupants qui nous ont gentiment laissé utiliser la seule prise électrique du coin et je m’efforce de me concentrer sur le volet technique… Nous avons droit à une version totalement improvisée, jamais jammée, de la chanson Artifacts, tirée de son plus récent album MA. Peu importe les artifices, l’aisance et la fluidité de leur interprétation me laisse sans mots. Tout le monde semble s’amuser et y prendre du plaisir et les voir aller ainsi ne peut que nous inspirer d’avantage. Une chose qui m’a toujours fasciné chez Ariane Moffatt est son talent particulier pour marier les sons organiques et les sons électroniques; comme s’ils étaient fait pour aller ensemble naturellement. La même chose me frappe ici en ce moment; je cherche le contraste entre les sons électro et la nature qui nous entoure et pourtant; tout s’accorde. Artifacts, tout en douceur, se laisse découvrir petit à petit et s’immisce graduellement dans le son des vagues… C’est un vrai régal pour mes oreilles. Je ressens un peu la même chose que la première fois que j’ai entendu Felt Mountain de Goldfrapp et son mariage électro/corde de bois… Beau. Une des particularité du Festival de la Chanson de Tadoussac c’est la proximité des artistes. Une fois à Tadoussac, on a l’impression que le temps s’arrête et que la barrière de la scène n’existe plus. On va manger au Bateau et Ariane Moffatt accepte de participer à Stéréo-Séquence… Moments magiques. — Jimmy Voyer

          + More details
          • Avec pas d'casque — Stéréo-Séquence — Épisode 49

            04:49

            from Collectif A4 / Added

            3,715 Plays / / 0 Comments

            Stéréo-Séquence Épisode 49 Avec pas d'casque - Walkie-Talkie Photos exclusives prises lors du tournage de cet épisode disponible sur le site officiel de Stéréo-Séquence stereo-sequence.com/episodes/ep49 Samedi, 9h. Le sommeil tente de me faire rester au lit. J’ai faim d’une matinée bien grasse, au chaud sous les couvertures avec mon homme. Mais quand je me rappelle pourquoi la paresse n’est pas de mise aujourd’hui, je me dis qu’il y a des réveils pires que ça dans la vie. Parce qu’en ce matin ensoleillé, je vais avoir la chance d’entendre (et de voir) un de mes bands préférés interpréter une nouvelle toune. Les garçons me donnent rendez-vous à la Coop Le Bloc5, à Limoilou. Coopérative d’artistes en arts visuels, Le Bloc5 est avant tout un lieu de travail. Et ça se voit. Le local croule sous le matériel (et les matériaux) : bois, pots de peinture, maquettes, sculptures grandeur nature autant que miniatures... Un vrai capharnaüm. Mais c’est ultra sympa. Et je suis bien accueillie par Jean-Robert Drouillard, un artisan épatant qui assez de talent pour transformer un morceau d’arbre en œuvre d’art. Donc, c’est bordélique mais sympathique, et malgré la basse température qui règne dans le local, l’ambiance est chaleureuse. Je tente tout de même de me réchauffer avec un thé, pendant que les membres de la formation qui a rempli le Cercle à sa pleine capacité la veille se font juste un petit peu attendre, en train de déjeuner quelque part en ville. Les garçons, eux, tentent de s’en remettre, du show de la veille (#tropbudebières). C’est drôle, tout le monde semble avoir trop fêté hier. Espérons que les musiciens d’Avec pas d’casque seront en forme… Il s’avère qu’ils ont l’air plus guilleret que nous. L’habitude, j’imagine. Ils font leur entrée, et je dois avouer que je suis un peu gênée. Il y a toujours ce moment flou entre l’arrivée des artistes et la rencontre, qui se fait au gré des notes qui s’égrènent devant la caméra. Mais j’imagine qu’ils doivent ressentir pas mal plus de timidité que moi, qui n’ai qu’à m’imprégner de l’expérience et à le décrire en mots, sans public pour me dévorer des yeux. Les instruments et leurs maîtres s’installent. Je retiens un fou rire en voyant celui qui tintera de ses bâtons l’imposant vibraphone : il se délecte d’un Ring Pop… Vous savez, cette fameuse bague-bonbon en forme de diamant que l’on portait au doigt quand on était petit? Il le garde à son auriculaire, même pendant qu’il joue! Des souvenirs d’étés passés au terrain de baseball, à dépenser mon p’tit change au «batstop», jaillissent de ma mémoire. Ça me rend un brin nostalgique. Je retiens mon souffle. La musique remplace le silence qui s’était installé. Le voyage commence. La prestation est divinement envoûtante et m’emporte vers un champ étoilé, loin, là où le ciel orangé de la ville n’existe pas, où le chant des grillons nous berce. Ou encore mieux, celle de Stéphane Lafleur, enveloppante et belle, sa langue récitant des mots simples mais magnifiques, chargés de sens. C’est magique. Le lap steel ajoute à la mélancolie de Walkie-talkie, tandis que le baryton lui apporte un côté plus sombre, le tout parsemé de quelques notes de vibraphone et de battements de cœur. Je sens qu’elle va réchauffer mon hiver, et je sais qu’elle jouera en boucle l’été prochain, dans le coin de Tadoussac, ou encore sur la route vers la Gaspésie… En attendant, je fais un arrêt au dépanneur. Et hop, un Ring Pop. - Julie Bouchard

            + More details
            • Avi Buffalo | What's In It For | A Take Away Show

              05:27

              from La Blogotheque / Added

              10.6K Plays / / 5 Comments

              Images by Derrick Belcham Sound by Nora Bouazzouni Produced by Nora Bouazzouni for La Blogotheque NxNE 2010, Toronto nxne.com Read the story blogotheque.net/NxNE-Blogotheque-Series-Part-One (FR) (EN) myspace.com/avibuffalo

              + More details
              • Balmorhea - Take Away Show - Bowsprit

                05:17

                from valerie toumayan / I Love Sweden / Added

                4,551 Plays / / 1 Comment

                après avoir été contacté pour me proposer de faire un concert à emporter avec ce groupe que je ne connaissais pas encore, il m'a suffit d'une écoute sur leur myspace pour être vite convaincu ; ce groupe est vraiment bon! prise de contact par mail et rendez vous lors de leur concert aux instants chavirés en Mai dernier ; les instants chavirés possède aussi un espace Galerie où une expo avait lieu, le groupe en a fait partie le temps de 3 morceaux. valerie

                + More details
                • Balmorhea - Take Away Show - Night Squall

                  04:32

                  from valerie toumayan / I Love Sweden / Added

                  3,038 Plays / / 2 Comments

                  après avoir été contacté pour me proposer de faire un concert à emporter avec ce groupe que je ne connaissais pas encore, il m'a suffit d'une écoute sur leur myspace pour être vite convaincu ; ce groupe est vraiment bon! prise de contact par mail et rendez vous lors de leur concert aux instants chavirés en Mai dernier ; les instants chavirés possède aussi un espace Galerie où une expo avait lieu, le groupe en a fait partie le temps de 3 morceaux. valerie

                  + More details
                  • Balmorhea - Take Away Show - Remembrance

                    07:07

                    from valerie toumayan / I Love Sweden / Added

                    6,498 Plays / / 1 Comment

                    après avoir été contacté pour me proposer de faire un concert à emporter avec ce groupe que je ne connaissais pas encore, il m'a suffit d'une écoute sur leur myspace pour être vite convaincu ; ce groupe est vraiment bon! prise de contact par mail et rendez vous lors de leur concert aux instants chavirés en Mai dernier ; les instants chavirés possède aussi un espace Galerie où une expo avait lieu, le groupe en a fait partie le temps de 3 morceaux. valerie

                    + More details
                    • Bernard Adamus — Stéréo-Séquence - Fulton Road

                      03:22

                      from Collectif A4 / Added

                      2,682 Plays / / 2 Comments

                      Stéréo-Séquence Épisode 44 Bernard Adamus - Fulton Road Photos exclusives prises lors du tournage de cet épisode disponible sur le site officiel de Stéréo-Séquence stereo-sequence.com/episodes/ep44 Vendredi, heure de pointe. Je me dirige péniblement vers le Petit Champlain : même à vélo, je dois me coltiner le pare-choc contre pare-choc, prise dans un bouchon monstre. J’ai rarement vu autant de trafic dans le coin à ce temps-ci de l’année. Est-ce à cause des bateaux de croisières qui accostent au port depuis une semaine? En tout cas, c’est probablement ces immenses condos flottants qui déversent autant de touristes dans le quartier en cette fin septembre. Je débarque au Théâtre Petit Champlain. On me dirige à l’arrière-scène. Me voilà dans l’antre des artistes pour la toute première fois. Je suis un peu (pas mal) impressionnée. Et gênée : les gars ne sont pas encore arrivés. Courageusement – mais fébrile en dedans –, je me présente à Nathalie du label Dare to Care et m’incruste dans l’univers scénique de Bernard Adamus, qui foulera les planches de cette mythique salle de concert deux soirs pour nous présenter N° 2, son… deuxième album. Je ne sais pas trop quoi faire en attendant. Je me cale dans le sofa de la loge, écris un peu, défile sans intérêt les actus Facebook. J’ai pas envie mais je vais aux toilettes. Je vais épier du côté de la scène pendant le test de son. L’évier déborde de bières froides, je me retiens pour ne pas en caler une. Et puis Jimmy m’envoie un texto : lui et le reste de la bande sont enfin arrivés. Soulagement. Vite, vite, vite. Faut installer le matos. Adamus a une entrevue à faire après sa prestation pour Stéréo-Séquence. Et il a faim. Et il a sûrement très, très soif. La captation se fait à la mezzanine. C’est intime, feutré : l’ambiance parfaite pour Fulton Road, qu’il interprète magnifiquement, one shot. Sa voix, puissante, juste; ses doigts qui égrènent les notes de sa guitare mélancolique. Et en sourdine, un solo de trompette interprété par Jérôme Dupuis-Cloutier en bas sur la scène. Je suis envoûtée et tout le stress pour en arriver à ce moment s’est subitement envolé. Le temps. C’est ce qui ressort de cette expérience avec Bernard Adamus. Le temps qui s’étire, l’attente. Le temps qui se contracte, qui déboule à une vitesse folle, qui nous prend en otage. Le temps, ça se résume aussi à une heure pris dans le trafic pour dix minutes de tournage. On a eu chaud, Jay s’est battu avec son objectif, Étienne a eu envie de mourir un peu, mais au final tout le monde était content. Pis maudit que la bière était bonne. Ça valait le coup d’attendre. — Julie Bouchard

                      + More details

                      What are Tags?

                      Tags

                      Tags are keywords that describe videos. For example, a video of your Hawaiian vacation might be tagged with "Hawaii," "beach," "surfing," and "sunburn."