1. Écologie-et-pauvreté_Soirée Relations du CJF_Montréal_20102014

    01:19:44

    from Centre justice et foi / Added

    35 Plays / / 0 Comments

    http://cjf.qc.ca/fr/index.php ÉCOLOGIE ET PAUVRETÉ L’ÉCOLOGIE POPULAIRE FACE À LA DESTRUCTION ENVIRONNEMENTALE Le système économique néolibéral détruit l’environnement et appauvrit des populations à travers le monde. Ces populations, de plus en plus nombreuses, vivent bien souvent dans des environnements malsains qui affectent leur santé, aggravant d’autant plus leur situation de pauvreté. Peuples autochtones et habitants des quartiers populaires des grands centres urbains possèdent toutefois un savoir et un savoir-faire qui pourrait être la base d’une écologie populaire. Avec nos panélistes invités, nous explorerons ces question et les voies vers une écologie « d’en bas». À MONTRÉAL LE LUNDI 20 OCTOBRE 2014 MAISON BELLARMIN AVEC: JONATHAN DURAND-FOLCO, doctorant en philosophie à l'Université Laval, militant du Réseau écosocialiste et blogueur ekopolitica.blogspot.ca; LOUIS FAVREAU, sociologue, professeur émérite de l’Université du Québec en Outaouais (UQO); EDITH MORA-CASTELÁN, descendante zapotèque, sous la protection du clan du loup (mohawk), membre du Conseil Traditionnel Kanienke’ha’ka.

    + More details
    • Écologie et pauvreté_Soirée Relations du CJF_Québec_15102014

      01:20:38

      from Centre justice et foi / Added

      41 Plays / / 0 Comments

      http://cjf.qc.ca/fr/index.php ÉCOLOGIE ET PAUVRETÉ L’ÉCOLOGIE POPULAIRE FACE À LA DESTRUCTION ENVIRONNEMENTALE Le système économique néolibéral détruit l’environnement et appauvrit des populations à travers le monde. Ces populations, de plus en plus nombreuses, vivent bien souvent dans des environnements malsains qui affectent leur santé, aggravant d’autant plus leur situation de pauvreté. Peuples autochtones et habitants des quartiers populaires des grands centres urbains possèdent toutefois un savoir et un savoir-faire qui pourrait être la base d’une écologie populaire. Avec nos panélistes invités, nous explorerons ces question et les voies vers une écologie « d’en bas». À QUÉBEC LE MERCREDI 15 OCTOBRE 2014 CENTRE CULTUREL ET ENVIRONNEMENTAL FRÉDÉRIC BACK AVEC: JEAN-YVES DESGAGNÉS, professeur en travail social à l’Université du Québec à Rimouski, campus de Lévis; GENEVIÈVE SHANIPIAP MCKENZIE-SIOUI, femme-artiste Innu-Wendat des nations de Matimekosh et de Wendake; MAUDE PRUD’HOMME, militante écologiste et féministe, présidente du Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE).

      + More details
      • La gêne occasionnée - la Parisienne Libérée / Mediapart

        04:00

        from la parisienne liberee / Added

        chronique mediapart du 19.06.14 - source : http://www.mediapart.fr/journal/france/190614/la-parisienne-liberee-chante-la-sncf-la-gene-occasionnee - http://www.laparisienneliberee.com/la-gene-occasionnee/

        + More details
        • LLNPAV - Émission de juillet 2013

          01:19:07

          from La Liberté n'est pas à vendre / Added

          43 Plays / / 0 Comments

          Thèmes abordés : 1-La tragédie de Lac-Mégantic 2-La faillite de la ville de Detroit 3-La conférence sur la Révolution Cubaine 4-Les tests médicaux effectués sur les Amérindiens avant 1950 5-Les privilèges religieux à La Ronde 6-Le sadisme de Stéphane Gendron

          + More details
          • LLNPAV émission du 20 avril 2013

            01:15:26

            from La Liberté n'est pas à vendre / Added

            79 Plays / / 0 Comments

            Thèmes abordés : 1- P-6, la répression politico policière & l'intimidation inversée 2- Le rôle des femmes dans les métiers non traditionnels & l'égalité des sexes en général 3- Les paradis fiscaux & le contrôle qu'ont les capitalistes sur l'État 4- Le libre-échange & la libre circulation des capitaux, des marchandises et des hommes 5- L'attentat de Boston

            + More details
            • "L'implosion du système de la mondialisation néolibérale"

              01:37:13

              from Les Films de l'An 2 / Added

              2,082 Plays / / 1 Comment

              Une conférence de Samir Amin donnée dans le cadre du séminaire "Marx au 21ème siècle". Paris, Sorbonne. 10 novembre 2012.

              + More details
              • L'empire du futur proche - par la Parisienne Libérée et Michel Feher

                05:26

                from la parisienne liberee / Added

                Chronique Mediapart n°38 du 19.07.12 - L'EMPIRE DU FUTUR PROCHE duo avec Michel Feher - paroles et musique : la Parisienne Libérée On raconte qu’autrefois Au temps du libéralisme On ne comptait que sur soi C’était avant le cataclysme Avant que la météo Ne suspend’ au dessus de nos têtes Un nuage de capitaux Avant qu’il ne pleuve des dettes La plus grave erreur que l’on fait à gauche, c’est de penser qu’il faut se battre contre le libéralisme. Le libéralisme est mort en 1979. […] On n’est plus dans une économie du profit, mais dans une économie du crédit. « Si les marchés financiers Venaient à nous contrôler… » J’en vois déjà qui s’inquiètent Qu’ils se rassurent, c’est chose faite ! Eviter de paniquer, La vertu c’est l’optimisme N’alarmons pas les croupiers Du néolibéralisme Aujourd’hui et depuis trente ans, l’économie de casino ce n’est pas une menace, c’est effectivement ce qui dirige la société. « Citoyens libérons-nous ! Cela ne peut plus durer » Criait un homme à genoux En saisissant son épée Calme-toi, dit son copain T’as raison, c’est dégeulasse Mais patiente, si tu veux bien J’suis dans mauvaise passe J’ai placé le peu d’argent Que j’avais pu épargner On luttera mais pas maintenant Là, j’ai besoin des intérêts Et puis pense à ta maison Qui n’est pas finie de rembourser Faut se révolter, t’as raison - Mais faut savoir où loger. « Allez ça va, j’ai compris » Lui répondit le héros « D’abord je paye mon crédit Ensuit’ je rachète une auto… » Qu’est-ce que ça veut dire « protéger les gens des marchés financiers ? » À droite, cela veut dire : faire ce que les marchés financiers demandent. C’est le principe de la mafia. Comment on se protége de la mafia ? On se protège de la mafia en payant ce que la mafia demande, et là on est protégés : elle ne nous attaque pas. D’ailleurs la mafia, elle vient dire ça - elle dit : « je suis là pour vous protéger ». « De qui ? » « De nous, si vous n’acceptez pas de payer pour la protection. » Donc apaiser les marchés financiers c’est ça. […] Du côté des sociaux-démocrates, on ne peut pas tout à fait dire ça. Donc on dit : « certes il faut apaiser les marchés financiers, mais de façon juste, c’est-à-dire en répartissant l’effort pour tout le monde… » Comme il y a moins de services publics Les citoyens sont fâchés Et les hommes politiques Se trouvent bien embarrassés « Les gens veulent qu’on les protège, C’est peut-être pas une bonne idée Mais voyons ce que les stratèges Ont à proposer « De quoi est-ce qu’on pourrait bien les protéger ? On pourrait les protéger d’une invasion étrangère, de millions et de millions d’Africains qui envahiraient l’Europe ? Ouais. Alors évidemment ce n’est pas vrai, mais on n’a rien d’autre en magasin alors qu’est-ce qu’on va dire ? Et puis c’est crédible, de temps en temps y’a quelques barques » […] Nicolas Sarkozy avait fait un grand truc là dessus, un grand discours sur l’étroitesse du détroit de Gibraltar... « Il est tout petit le détroit de Gibraltar. Il y a plein plein plein plein d’Africains de l’autre côté. La plupart des Africains sont de l’autre côté, hein, il faut savoir ça. » Il y a comme une fidélité Une sorte d’accoutumance Qui pourrait presque s’appeler « Néolibéralodépendance » Chacun a besoin de sa dose Beaucoup rêvent de décrocher Mais l’avenir n’est pas rose Et peine à rougeoyer La grande force du néolibéralisme c’est de pouvoir répondre quand on lui dit « Ca ne va pas tenir longtemps votre système, ça va mener à la catastrophe. Dans un petit temps, ça sera fini » - « Sans doute mais ça c’est dans le futur plutôt éloigné. Et le grand avantage du futur proche sur le futur éloigné, c’est qu’il vient avant ! Donc peut-être qu’après-demain ce sera le désastre, mais demain il y a quand même un maximum de retours sur investissements à retirer… » […] Le néolibéralisme, c’est l’empire du futur proche. L’avenir est compromis Le présent saccagé Mais jamais jusqu’ici Le temps ne s’est arrêté Surprenons les marchés En estimant le monde A nous de spéculer Toutes les nanosecondes ! L’enjeu ce n’est pas de revenir en arrière au bon vieux temps du libéralisme. L’enjeu c’est, à mon avis, de changer les conditions d’accréditation. C’est-à-dire accepter qu’on vit dans un monde du crédit. Le véritable enjeu c’est : « qu’est-ce qui donne du crédit ? Qu’est-ce qui donne de la valeur ? » Paroles et Documents : http://www.mediapart.fr/journal/france/190712/la-parisienne-liberee-lempire-du-futur-proche-duo-avec-michel-feher [accès abonnés] / http://www.laparisienneliberee/l-empire-du-futur-proche/

                + More details
                • Pierre Dardot à UTOPSY

                  01:21:46

                  from UTO PSYS / Added

                  1,290 Plays / / 1 Comment

                  Pierre DARDOT, Philosophe et auteur avec Christian Laval de « La nouvelle raison du monde, essai sur la société néolibérale », publié à la Découverte en 2009. Présentation Dans leur ouvrage, Dardot et Laval analysent les modifications du capitalisme et voient dans le passage du libéralisme au néo-libéralisme, l’avènement d’une nouvelle rationalité où la question centrale n’est plus de « laisser-faire » (Adam Smith) mais bien de « conduire les conduites » des hommes, en créant un cadre normatif propice au développement de la concurrence. Après une analyse politique, historique et philosophique s’appuyant notamment sur les outils foucaldiens comme « la gouvernementalité », les auteurs définissent un nouveau processus de subjectivation où les individus intègrent eux-mêmes la normativité concurrentielle, chacun devenant « auto-entrepreneur » de lui-même, ce qu’ils définissent comme étant la fabrique du « sujet néo-libéral ». S’appuyant sur cette analyse politique, les auteurs développent une pensée critique pour sortir des alternatives proposées par l’antilibéralisme classique, où nombres de partitions sont devenues inopérantes pour analyser les enjeux du monde contemporain (notamment la partition entre l’Etat et le Marché, entre le public et le privé). Pour ce faire, Dardot et Laval étudient les questions amenées par Marx, s’extirpant par là des définitions imposées par le marxisme orthodoxe, véritables « obstacles à la pensée » qui plutôt que de s’affronter à un « champ de questions » élaborent des « réponses définitives sur le sens des mots » (Cités 2010/3, n° 43). Présentées comme « naturelles » ou « allant de soi », Dardot et Laval montrent que ces normes peuvent être considérées comme des constructions politiques, d’autant plus efficaces qu’elles ne peuvent être remises en cause qu’après une analyse minutieuse. Dès lors, comment mettre en perspective le « pouvoir de la norme » ? C’est du côté des « communs », en tant que ces derniers sortent du cadre de pensé imposé par le néolibéralisme, qu’une politique d’émancipation pourrait se recréer. L’enjeu est bien d’avancer dans un constructivisme à même de fonder une politique des communs : « La théorie des communs permet de souligner le caractère construit des communs. Rien ne peut laisser penser qu’un commun pourrait fonctionner sans règles instituées, qu’il pourrait être considéré comme un objet naturel.» Inventer des outils pour penser le monde contemporain, sortir des positions orthodoxes pour affronter les nouveaux agencements problématiques, mettre en acte une praxis émancipatrice : cette analyse des nouvelles figures de l’aliénation sociale n’a-t-elle pas de grandes résonances avec ce qui se joue pour nous dans la clinique quotidienne avec la folie ? Ainsi, comment questionner les orthodoxies de tous poils qui prétendent diriger nos actes explicitement ou implicitement ? Aux politiques d’émancipation pourrait-il correspondre des cliniques émancipatrices ? Rappel des épisodes précédents L’an passé, Yves Clot et Samuel Lézé, nous ont tous deux commentés le rapport du Centre d’Analyse Stratégique remis à N. Kosciusko-Morizet « La santé mentale, l’affaire de tous ». Ce rapport, en pointe dans la redéfinition du champ psy et dans l’avènement du « santé-mentalisme », nous obligent à questionner le cadre normatif qui tente de s’imposer par des entités « naturelles » comme « le bien-être », « la qualité de la vie », « la souffrance au travail », « la santé mentale positive » etc. Ces nouvelles normes nous ont été décrites par Y. Clot comme un « hygiénisme rénové » tandis que S. Lézé y voyait une entreprise de dépossession de la problématique même de la « santé mentale » qui en devenant « l’affaire de tous » n’est paradoxalement plus celle des psys, concourant ainsi à délégitimer toute une série de pratiques inventives. Par ailleurs, les mots employés sont révélateurs : si le terme de « santé mentale » fut à une époque porteur d’une ouverture dans le champ psychiatrique, il est désormais un mot récupéré et « occupé » par la rationalité dominante, tout comme les mots d’usagers, de déstigmatisation etc. Perspectives et lignes de fuite Dès lors, comment penser une clinique fondée sur un autre type de processus de subjectivation qui porterait en son sein la question du désir inconscient articulé à un « agir en commun » émancipateur ? Comment se nourrir des réflexions sur le commun pour articuler une praxis clinique qui serait émancipatrice et s’articulerait autour d’un agir commun. « Une politique des communs [nécessite] d’inventer des normes de l’action qui permettent de faire fonctionner un commun » précisent les auteurs. De fait, les conditions du renouvellement de la pensée critique se précisent, à mesure que se créent des outils, des concepts et des pratiques pour penser le monde et agir sur lui. Du côté de la clinique, cela nous a été amené par nos premiers invités de l’année : Christophe Chaperot, Guy Dana et Paul Brétécher. Comment repenser les apports fondamentaux développés par la psychanalyse à partir du transfert et par le mouvement de psychothérapie institutionnelle en termes de collectif et de pratiques instituantes ? Si la psychothérapie institutionnelle travaille l’articulation entre aliénation sociale et aliénation psychopathologique, entre marxisme et psychanalyse, penser la contemporanéité en mettant à jour les questions posées par Marx tout en se détachant de son orthodoxie, nous semble fondamental. « Seul l’acte d’instituer les communs fait exister les communs » précisent Dardot et Laval. N’est-ce pas là poser la question du processus d’institutionnalisation et de l’analyse institutionnelle (Oury), là où l’ouvert de l’instituant est en proie aux tentatives de fermetures de l’institué ? Mathieu Bellahsen et Loriane Brunessaux pour UTOPSY

                  + More details
                  • Le Forum Social Mondial de Dakar s’ouvre sur un vent de révoltes

                    02:36

                    from Alter-Echos / Added

                    1,421 Plays / / 0 Comments

                    Le Forum Social Mondial de Dakar s’est ouvert ce dimanche 6 février par une marche réunissant plusieurs dizaines de milliers de manifestants. Le souffle des soulèvements populaires en Tunisie, Egypte, Yemen, Algérie, etc… parcourait les cortèges et les slogans, mais aussi les interventions lors de l’acte inaugural de ce Forum Social Mondial qui débute ce lundi à l’Université Cheikh Anta Diop. Après celui de Nairobi au Kenya en 2007, il s’agit de la seconde édition du FSM sur le continent africain. Retour en images sur la manifestation d'ouverture.

                    + More details
                    • Le développement économique, selon Robert Laplante de l'IRÉC

                      06:08

                      from la CSN / Added

                      397 Plays / / 0 Comments

                      Conférence de Robert Laplante de l'IRÉC sur le développement économique

                      + More details

                      What are Tags?

                      Tags

                      Tags are keywords that describe videos. For example, a video of your Hawaiian vacation might be tagged with "Hawaii," "beach," "surfing," and "sunburn."

                      The more you know…

                      Vimeo Video School

                      Check out these lessons to learn how to make videos about néolibéralisme:

                      Vimeo Video School has awesome lessons and video tutorials to help you get started making better videos.