Azizinho

Joined

User Stats

Profile Images

User Bio

AZIZINHO, the man inside…

NOM : ABOUDRAR
PRENOM : AZIZ
NATIONALITE : UNIVERSELLE
PROFESSION : HEUREUX

Tout a commencé en classe de 5ème, il avait 12 ans (non, il n’a pas redoublé…). Le prof les emmène en sortie pour participer au Théâtre Forum qui se tient non loin de là. Sans savoir à quoi trop s’attendre, les joyeux drillent partent se divertir et nourrir leurs jeunes esprits. L’un d’entre eux en revient néanmoins marqué et c’est la naissance d’une passion viscérale. Ni une ni deux, au lycée, ce sera option « Théâtre » pour Monsieur…

Azizinho, de son nom de scène, Aziz pour les intimes, voit à travers cette sortie scolaire un faisceau lumineux de perspectives heureuses et scéniques. Il le savait bien. En lui régnait cette envie, cette rage au ventre de jouer, de danser, de chanter. Il grandi déguisé, son enfance est un carnaval. Il divertit sans « n’en faire exprès », il est une bête de scène, celle du quotidien animée par ses plus proches fans et admirateurs qui lui offrent un nid de joie pour l’expression de ses entrailles.

Il né en Région parisienne, 93, Saint Denis plus précisément. Il y passe une partie de son enfance, puis direction diagonale opposée, 94, Ormesont me voilà !
Il fait vite son trou, s’acclimate assez bien en caméléon humain qu’il est et son cercle d’amis s’agrandit. Toujours dans la joie et la bonne humeur, motivé par son syndrome d’expressivité aigue il intègre très naturellement le collectif All School en 2007 où Break et HIP HOP font de lui un breaker incontesté et incontestable… Il gagne le cœur des uns et le respect des autres, si ce n’est les deux. Il devient le « grand » qui conseille et soutien les « petits », « l’ambianceur » qui anime les shows et « prend le mic pour met’ le feu ». Il se voit confier officiellement l’animation de tous les shows du collectif par celui que l’on nomme « Le Boss ». C’est dire s’il lui fait confiance. Aziz, « All School official Speaker & MC », ça sonne plutôt bien ouai…
De Cyrano de Bergerac à Charly Chaplin en passant par La Mère-Grand et le tueur à gages, il tape dans tous les registres, il est aussi à l’aise sur scène que dans sa salle de bain ou devant un caméra, il gagne le cœur des foules et met un grand sourire sur le visage de sa maman qui le regarde fièrement du premier rang.

Mais la vie continue en dehors du quartier. Azizinho joue toutes ses cartes et intègre en parallèle un collectif de théâtre d’improvisation, « La porte d’à côté » dirigé par Nebil Kelem, Neb pour les intimes. Il travaille ses capacités d’improvisation théâtrale déjà bien avancées, fait fuser les répliques spontanées et rebondit sur toutes les situations pour donner à la scène du ressort et au spectateur du retors (de rire surtout).

Le RAP aussi à droit à sa part d’intérêt de la part d’un Azizinho toujours avide d’expression et de sensations. C’est avec son crew canavérois qu’il caresse les ondes et les oreilles, locales et nationales. R2F, c’est leur nom. Qu’est-ce que ça veut dire ? « à toi de voir, tu y mets ce que tu veux … on arrivait pas à se décider entre Rêves De frères, Rappeurs De Force et Raclures De fesses… alors on laisse le public décider…». L’esprit et l’humour sont toujours là, Liberté et Positivisme. Il n’y a pas de recette miracle pour avancer. C’est là toute la philosophie. Azizinho, c’est tout un concept.

2010, petit Aziz devient grand. Il faut passer aux choses sérieuses. La scène ça l’éclate, c’est trop kiffant, mais c’est la professionnalisation qu’il vise. « On est pas là pour s’amuser ». Faut bosser. Alors il s’adresse à des pros, intègre une formation professionnelle d’acteur à Paris et durant deux années, se saigne aux quatre veines et s’investit corps et âmes dans cette filière qu’il veut sienne. Un acteur est né.

Petit à petit, entre spectacles et courts métrages, Azizinho voit le jour. Un personnage haut en couleur et aux multiples facettes. Les idées fusent, les projets se multiplient, les contacts se prennent et les collaborations naissent. Il rassemble, fédère. Autour de lui, ceux qu’il estime, ceux avec qui il veut bosser, ceux en qui il a confiance.

La web-série est lancé, Ceci N’est Pas Ceci, CNPC pour les intimes… les personnages se multiplient au fil des situations rocambolesques, les sujets sont variés et le ton est léger. La machine est lancée.

Plus rien ne l’arrête. Quand il était petit il était dans le groupe des Hippocampes à la piscine, mais lui voulait faire partie des « Requins»…

Following

  1. Mohamed Hamdaoui